jeudi 29 mars 2012

More money, more hapiness ?

Je me pose beaucoup de questions sur le bonheur. Et bien sûr la question à 6 franc 50, est "est ce que l'argent fait le bonheur". Alors évidemment, on a la réponse toute prête, rassurante et prévu à cet effet "non, mais il y contribue". Ouais, ça je pense qu'on est tous assez clairvoyant pour être d'accord mais à quel point l'argent y contribue ? 


Je t'explique, tu sais bien que moi j'adore explorer le net. Toute la journée je suis titillé par tel ou tel produit. Je me dis qu'il me faut tel ou tel vernis, que je dois acheter la dernière BB Cream, ou absolument avoir une chemise liberty dans mon placard. Je traîne sur des sites de vente en ligne, je vois des jolies bijoux, des sacs, des chaussures... Et évidemment tout ça, ça à un prix. Puis je regarde mes frais du mois, je fais le décompte, et je me dis "il me manque plus qu'un vert menthe et un jaune poussin, il me faudrait tel masque capillaire et après c'est bon". Forcément, t'as deviné, c'est jamais bon et surtout au final je n'achète jamais rien. Et je deviens frustré parce qu'il y a toujours autre chose à acheter. On veut toujours plus, et toujours plus ça se monnaie. Même combat pour l'apparence qui pour moi est intimement relié: quand j'aurai perdu autant de kilos (et que je pourrai m'acheter ce petit jean slim), c'est bon, ma vie va démarrer. J'ai besoin de telle coupe de cheveux pour me sentir bien, ou de telle manucure. Ca tient à peu de choses pas vrai ?

Ce midi j'ai été manger avec mon frère. Je l'aime bien mon frère. Pas seulement parce que c'est mon frère mais parce que j'ai le sentiment que c'est un mec simple et heureux. Il a trouvé son équilibre, et je l'envie un peu. Il a des bonheurs simples, par exemple sa femme va prendre des cours de violoncelle, lui des cours de snowboard. Ils ne sont pas dans le No Buy, mais préfèrent se faire une vraie journée shopping de qualité plutôt que 3 broutilles à 20 euros. Mais pour lui, quoiqu'il en soit, ce n'est pas l'argent qui fait son bonheur, c'est le temps. A quoi bon gagner 4000 euro par mois si c'est pour rentrer à 20h et ne pas voir sa famille ? La carrière a un prix, et ce prix c'est le temps. Il a finalement un petit boulot coolosse, sans responsabilité. On essaye de lui en donner, mais il n'en veut pas "Tu rigoles ? J'veux continuer de rentrer à 16h !". .

Waw et là je dis Amen.

Du coup ça me fait vachement réfléchir. Il y a quelques mois je commençais des séances de coaching pour vivre dans l'abondance. L'abondance ce n'est pas finalement avoir le temps et l'argent, l'amour et la santé ? Avoir des rêves, des buts ? Parce que rien que de l'argent, à quoi ça sert et pour acheter quoi  ? Plus de maquillages, plus de vêtements ? Quelle est la nécessité d'acheter toutes ces choses ? Et de nouveau, pour plaire à qui ? Les autres, ou moi ?

Tout le monde sait bien que le bonheur c'est savourer ces petites choses du quotidien, peut être que je me suis un peu perdue en chemin, au croisement des rues "carrières" et "salaires". Quelque part entre "argent", "achat" et "apparence", au milieu du regard des autres (qui est inutile) et du jugement de soi. Le bonheur finalement, je pense que c'est comme mon frère, trouver son équilibre, tu ne crois pas ?

♥ ♥ 

Crédit photo: Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 28 mars 2012

Lire pour combattre l'impatience.

Je voulais te dire que j'ai recommencé à lire. Enfin, je n'avais pas vraiment arrêter. Toute façon, comment peut-on arrêter de lire ? C'est impossible, on a toujours un prospectus, une lettre ou une boite de céréales qui traîne sous la main. Moi je lisais toujours des livres de psychologie, ou de développement personnel. Je laissais les romans pour les vacances, où je pouvais en dévorer 4 en 2 semaines. Je me faisais ma cure d'été en somme. Mais restant à la maison, et avec le soleil revenu, je me sens un peu en vacances.


Donc je me suis remise à lire. J'ai commencé facile, avec un Chick-Lit! de 180 pages, puis j'ai repris la suite de Katherine Pancol que j'avais abandonné. Je lis parce que j'ai besoin de m'évader, de vivre la vie d'une autre, la vie de quelqu'un qui va peut être m'inspirer. Parce que tu sais, au fond de moi j'ai peur.
Je suis quelqu'un d'impatient, vraiment. Je n'attends pas au feu rouge, préférant traverser une autre rue à la place, je n'attends pas que le vernis sèche pour faire un nail art, je n'attends pas que le toast saute et passe directe à l'étape du "pas cuit". Et là, ce que je suis en train de vivre depuis 1 mois et demi, c'est un vrai exercice de patience.

Démarcher, envoyer des CV, avoir 3 rendez vous, attendre. Envoyer de nouveaux CV, attendre. Et puis douter. Parce que finalement l'impatience, c'est ça : pas de place au doute. Faire des choix vite et bien, se dire qu'on a pas eu le temps de réfléchir, car quand on est quelqu'un comme moi, qui a un petit vélo dans la tête, réfléchir peut devenir douloureux. La patience c'est attendre. Attendre c'est réfléchir: 
Est-ce que je suis une vraie bonne styliste ?
Est-ce que mon rêve de gamine de 13 ans ne s'arrête pas ici ?
Ai-je fais le bon choix d'essayer d'être freelance ?
N'y a t-il pas un autre métier qui me convient mieux ?
Pourquoi cette fille a décrocher un emploi et pas moi ?
Est-ce que mon modjo ne m'as pas quitté ?
Est-ce mal d'être à la maison ?
Qu'est ce que j'ai vraiment envie de faire de ma vie ?

... et donc, je lis, cherchant entre les lignes toutes les réponses possibles et inimaginables. C'est l'histoire de Joséphine qui a écrit un livre et qui... Et si j'écrivais un livre ? Non.
Peut-être j'avais juste besoin de ce temps-mort pour lire à nouveau ? Peut-être avais-je besoin d'une escapade ? Tu sais, sortir un bon bouquin, se mettre au soleil ou au chaud dans son bain, et ne plus voir le temps passer. Plonger dans une histoire qu'on ne sait pas arrêter, oubliant nos peurs, nos questions, nos angoisses...

Et pour toi, lire c'est quoi ?

♥ ♥ 

Crédit photo: http://fffave.com/view/17132 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 mars 2012

Nail Art ♥ Geometric Fluo

Que je suis fière d'avoir enfin trouvé un layout Nail Art digne de ce nom ! Il fallait que je te fasse voir... Bon par contre, autant je suis super fière de ma présentation photo, autant je me suis comporté comme un porcinet pour la réalisation de ce nail art. J'ai eu la mauvaise idée de faire ça dehors au soleil, le vernis séchait aussi vite que je l'appliquais. Du coup j'avais des grosses couches, des bulles. J'ai du m'y reprendre 3 fois... un carnage.

Au final, ouf, je suis contente du résultat. Même si en prenant les photos de ma main, j'ai fais des coups. Ah bravo ! Bref, j'ai donc opté pour un duo géométrique de rose fluo trouvé sur le marché l'été dernier, et de gris Crystalliced d'Essence que je t'avais présenté ici. En vrai, le rose fluo est moins mauve, plus corail, mais tu sais bien, la lumière, l'appareil photo, le format JPEG, toussa.

J'ai décomposé mon nail art en 3 partie, la partie "recherche", pcq je fais tjs des recherches avant d'appliquer mes vernis: ce que j'aime, ce que j'ai envie, ce que j'ai trouvé sur la toile, etc... Une partie "vernis" et enfin une partie réalisation. Dis moi ce que tu en penses !!

Voici donc mon "Geometric Fluo"




♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 26 mars 2012

All that she wants...

Pour le moment j'ai envie de plein de choses et ça part dans tous les sens. Alors je pin, j'enregistre, je coupe, je colle, j'entasse mes wishlist tout partout. Dans mon cahier magique, sur internet, dans "mes images", sur ma table de nuit, dans ma tête. Donc histoire de me remettre les idées aux claires, voilà, c'est dit c'est fait, je me fais une liste ici. 


... j'ai envie de...

 la gomme de nuit Sampar. Paraîtrais qu'elle est super la nuit pour régénérer la peau et gommer toutes les imperfections.

 me faire un bon coiffeur. Voilà c'est décidé, pour le moment je me sens bien en petite coupe piou-piou, donc je vais aller les recouper. Ma nouvelle idole c'est Carey Mulligan, parce que je la trouve tellement fraîche et belle ! J'adore son p'tit look.


 de faire un tour chez Dame Nature et m'acheter du henné pour avoir la même couleur de cheveux qu'Emilie V. Par la même occasion, je m’achèterais bien un nouveau shampoing bio de la gamme Melvita



 de vernis, mais alors là, plein ! Des Neons American Apparel, des jolies flakies comme un des dernier présenté sur le blog de Vernis en Folie, un vert d'eau Essie, un corail punchy,...


 me faire une petite séance de shopping : je voudrais une petite robe ceinturée taille comme celle de Bébé dans Dirty Dancing, des ballerines oranges (vu chez Luxus) et un sac vert menthe (vu chez Promod)



 une nouvelle jolie terrasse comme dans mon article Smash Book : des pots colorés, des fausses plantes, des lampions, ...


  un bon dissolvant doux pour les ongles. J'ai bien aimé l'article de Vernis en Folie (encore elle ;) ) sur le bain dissolvant Bourjois. Je m'tâte...

Et toi ? T'as des envies particulières ? Des choses à me conseiller ?

 ★ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 mars 2012

Smash Book ★ Inspiration terrasse

Cela fait quelque temps que je pense à refaire ma terrasse. En vrai, je ne m'en suis jamais occupée, et au final c'est plus devenue un "je fourre dehors ce qui ne rentre pas dedans". J'ai un transat en plastique blanc trop grand pour la profondeur de la terrasse, et je bronze de biais; j'ai une table bistrot et 2 chaises en métal jaune pastel, rouillé avec le temps; le barbecue électrique et la partie moins glamours: les poubelles.

Donc, la semaine passée, quand j'ai reçu le catalogue Ikea spécial jardin à la maison, je me suis mise à rêver. Comme j'ai toujours des écochèques à dépenser, je me suis dis "en voilà une idée quelle est bonne", je vais refaire la terrasse. J'ai envie de fraîcheur, j'ai envie d'un endroit cocooning. J'ai envie de romantisme, d'un petit coin de verdure au centre ville, de girly attitude. Et puis comme mon copain met rarement son nez dehors, c'est l'occasion de faire de cette terrasse mon petit coin de paradis, tout comme je veux.

Histoire de mettre mes idées au clair, j'ai décidé de réaliser une planche Smash Book en pensant à ma future terrasse (petite parenthèse, je m'éclate avec le smash book, mnt que j'ai capté le truc). Je vois quelque chose de bucolique et romantique, avec quelques touches de fluo comme le jaune, le orange ou le fushia. Comme je n'ai pas la main verte, j'ai pensé à de jolies fleurs artificiels, ou un faux oranger. Une petite table en bois, des photophores en papier de riz, ou des bougies enfermées dans des bocaux. Je veux quelque chose de frais, qui donne envie de passer son après midi au soleil.

Dès que ce sera fait, promis je te ferai un super "avant-après". En attendant, je te laisse avec les images de mon collage et avec cette petite réflexion : "Possèdes-tu une terrasse ? Comment elle est la tienne si tu as pris le temps de la mettre en forme ? Et si pas, comment tu la vois ?"








★ ★ ★
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 mars 2012

L'art de l'acceptation

Hier, en lisant le dernier article de Big Beauty, je me suis rendue compte de quelque chose. Quelque chose qui se dévoilait déjà via mon dernier article capillaire: je ne m'accepte pas. Ça parait stupide comme ça,  mais ce n'est pas juste une histoire d'être bien ou mal dans sa peau, c'est une question d'acceptation de soi. Et cette révélation, peut être la réponse à ma quête du bonheur.


Il y a quelques années, j'ai découvert les théories de visualisation positive grâce au livre Le Secret et depuis je les applique à ma façon. Mais ce que je me suis rendue compte hier, c'est que je faisais peut être les choses à l'envers. Et pendant que je me créais un avenir prospère, riche et confortable, je suis passée juste à côté de l'essentiel. Tout ça ne servira jamais à rien, si je n'apprends pas d'abord à m'accepter telle que je suis. J'aurai beau me combler de vernis, de fringues ou de produits de beauté, j'aurai beau me rendre chez le coiffeur tous les 3 mois, faire des régimes, changer de travail, partir en quête d'argent, si je n'apprends pas la base du bonheur, tout ça ne servira à rien. Et la base, c'est de m'accepter comme je suis.

Ce que je te dis là, ça peut te paraître très banale, car peut être tu as déjà fait ce processus. C'est un peu comme s'inscrire au séance d'information sur la gestion de contrat à la SMart sans être passée par la séance "orientation". Oui, je l'ai fait...

Bref.

Alors là j'ai envie de te dire, avant, je n'acceptais pas mes cheveux, je n'acceptais pas mon corps, je n'acceptais pas ma situation mais ça c'était avant. Aujourd'hui, pour changer les choses, je sais qu'il faut commencer par jouer le jeux. Alors jouons le jeux. Aujourd'hui, je m'accepte comme je suis. J'accepte mon corps méditerranéen, mes petits seins ronds et mes cuisses bien en chair. J'accepte ma peau pâle d'hiver et bronzée d'été. J'accepte mes petits cheveux courts, fins et souples, bruns et à reflets dorés. J'accepte de construire ma carrière d'une façon différente des autres, et j'accepte de croire qu'un jour mon travail sera récompensés à sa juste valeur. J'accepte de reconnaître que j'ai un talent et que celui ci sera reconnu. J'accepte d'être impatiente et d'apprendre à devenir patiente. J'accepte d'avoir 27 ans, bientôt 28. J'accepte de manger une cuillère de beurre de cacahuète parce que j'aime ça et que cela me fait du bien. J'accepte mes qualités et j'accepte mes défauts. J'accepte de croire en la loi de l'attraction et d'en parler sans honte. J'accepte d'être merveilleusement merveilleuse à ma façon. 

Aujourd'hui, j'accepte de m'accepter telle que je suis et d'ailleurs, je m'accepte telle que je suis.

Cet exercice parait facile, hein ? Et pourtant.... Tu voudrais pas faire ce petit jeux toi aussi, te le répéter chaque jour et voir la suite ? Ça te procurera du bonheur, ça, j'en suis sûre.

 ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 17 mars 2012

Dilemme Capillaire

Chaque 3 mois, depuis 9 mois, un dilemme capillaire se pose à moi: que vais je faire de mes cheveux ? Aujourd'hui je me rend compte en fait que ce dilemme est au centre de ma vie depuis bien plus longtemps que cela. En fait cela remonte à longtemps. Longtemps genre, depuis toujours.
J'étais petite, j'étais rondelette, et j'avais des cheveux longs longs longs. Et bouclés. C'est déjà la bataille avec ma mère car elle veut les attacher pour faire plus propre, et moi je veux les lâcher car je suis déjà un petit cheval fougueux...

J'ai 13 ans, j'ai des cheveux sous épaules, bouclés, raie de côté. Je ne suis pas un cadeau, j'ai eu ma première peine de coeur. Je suis mal dans ma peau. Nous sommes en 1997 et je décide de tout couper. 
" Coupez tout ! "
C'est comme ça que je l'ai dit, en montrant une photo. J'ai garder cette coupe à la garçonne toute mon adolescence. A cette époque ce n'était pas la mode. Les garçons se moquaient toujours de moi. Ça a durer, longtemps. Je portais des jeans / baskets. Parfois des joggings. Jamais de jupes.

J'ai 17 ans, presque 18. Depuis un an j'ai un amoureux et je veux devenir une fille. Je vais chez une amie africaine pour me faire des tresses et j'ai les cheveux longs, longs, longs. Mon copain n'aime pas. Quelques temps plus tard il me quitte, pas pour ça, pour d'autres raisons. Et moi je décide d'assumer ma féminité, c'est ma façon de guerroyer.

J'ai 18 ans, j'entre en école de stylisme. Je rencontre des filles, des vrais. Qui s'habille bien, qui sont stylées, coiffées, apprêtées, lookées. Pour mes 20 ans, j'organise une fête et je montre mes photos d'adolescence.
"Mais t'étais un vrai garçon manqué ma parole ?! "
Non, j'étais mal dans ma peau, je me cachais, je rasais les murs, j'essayais d'être pote avec les mecs, pour être peut être un jour leur copine. J'essayais de me faire accepter. Wesh, wesh.

J'ai 20 ans, une amie n’emmène chez Tony and Guy et là c'est LA révélation. Je sors de là frangée, coupe au carré. Une coupe comme j'en ai jamais eu. Je commence ma première colo, je suis rousse. J'ai du style, je sors en boite tous les dimanches, je plais, je suis bien. Je me rends compte que les cheveux sont un accessoire, la petite note en plus. Je regarde mon visage pour la première fois et je m'épile les sourcils.

J'ai 21 ans, mon nouveau boulot dans la mode. Je porte des jupes, je veux paraître bien. Je sors tous les midis m'acheter des fringues avec mon nouveau salaire. Je deviens brune, blonde, noire, rouge, frangée, asymétrique, puis je coupe tout la veille du mariage de mon frère et je pleure. Je suis moche, j'ai perdu ma féminité, la nuit j'en rêve, alors je les laisse pousser.

J'ai 24 ans, je viens de m'acheter mon appartement, je rencontre celui que je crois être l'homme de ma vie, je suis une femme liberée, je m'assume en brune, je suis mince, je danse la salsa et surtout, je suis aimée.

J'ai 26 ans, et au boulot ça ne va pas. La veille de mes 27 ans, je décide de passer au blond, le vrai blond. Je détruis ma tête en vrai. La suite tu la connais, je décide de tout couper, pour nettoyer les vilaines pointes. Ou pour nettoyer ma bêtise humaine ? Au final c'est la surprise, tout le monde adore cette coupe. Mon visage rond jadis, se dessine plus mince. Même si mes cauchemars d'adolescente garçonnet me hante, je me refais doucement à mon visage. Malgré tout, j'ai le rêve de la chevelure de sirène qui me titille et tous les 3 mois c'est le même cinéma :
"Mon amour, tu me préfères avec des cheveux courts ou des cheveux longs ?"
"Mais moi je te trouve toujours jolie...."

C'est pas une réponse ça. Ça se saurait... Comme dans mon post précédent c'est peut être moi qui ai un regard sur ma personne très stricte et sûrement complètement faux. L'adolescente mal dans sa peau que j'étais n'est plus la femme que je suis. 
J'ai les cheveux courts oui, mais est-ce que cela veut dire pour autant que c'est un renoncement à la féminité ? T'en penses quoi toi ?


 ♥ 

Crédit photo: Pinterest
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 mars 2012

Soigne tes mains !

J'ai une sale manie, je mange mes doigts. Je ne sais pas bien comment c'est arrivé, ça a du commencé par ennui ou par stress. Toujours est il, que je les mange. Alors, c'est bien joli d'avoir des beaux ongles vernis, si c'est pour ne pas avoir le bout des doigts qui suit.... Donc j'ai décidé de commencer à prendre soin de mes minimes, et de "je bouffe mes doigts" je suis passée à "je collectionne les soins pour les mains". 

Comme je te le disais ici, je fais régulièrement des bains pour les ongles, qui améliore aussi la qualité de mes doigts puisque je suis une grande vaisselière (entend par là que je fais beaucoup la vaisselle et sans gant) et ce bain à l'avantage de pouvoir repousser les cuticules facilement. Cependant, en plus des bains d'ongles, je jongle entre plusieurs produits.


La journée, si je veux rapidement m'hydrater après une vaisselle, mais que je sais que je vais encore me laver les mains 15 fois, j'utilise la crème Dove Deep Care. Elle est légère, fluide, elle ne colle pas, elle sent bon. Je dirais que c'est la crème passe partout à avoir dans son sac ou dans son bureau. Mais elle ne convenait pas à chéri, donc il a racheté une autre crème plus nourissante et un peu plus cher que la première la Dove Visible Effects. Au final c'est devenue sa crème, moi je l'aime bien aussi celle là, car elle nourrit vraiment. Elle est plus épaisse, moins fluide mais du coup plus collante. Même que je préfère son odeur comparée à la Deep Care, mais elle colle. Et du coup je l'utilise peu.


Heureusement, D0miino dans son swap m'a envoyé une autre crème topissime, une crème pour les mains l'Occitane au beurre de karité. D'abord elle sent bon, ensuite elle est bien crémeuse (je dirais même beurreuse) et elle ne colle pas. Elle me rappelle feu ma crème Baume du Jardinier. Elle nourrit extrèmement bien. Une application suffit pour durer et nourrir quelques heurres (malgré la vaisselle et les lavages de mains intempestifs). Comme je n'aime pas gaspiller, je ne l'utilise qu'une fois par jour, genre pour marquer un grand coup !


La nuit, avant d'aller dormir, j'alterne entre 2 huiles en "cure", toutes les 2 reçues de ma petite maman. L'avantage des huiles c'est qu'on peut aussi les utiliser pour le corps. 
La première huile c'est de l'huile d'argan tout droit venue du Maroc (ramenée de leur voyage à Marrakech). Elle hydrate très bien, plus la peine de présenter l'huile d'argan, elle a tout les bienfaits d'une huile classique. Cependant, son odeur de noisette me dérange un peu, j'ai comme l'impression d'avoir plonger mes mains dans un poulet aux noix de cajou.


Et donc, j'ai découvert une autre petite merveille, l'huile sèche le Petit Marseillais. Avant d'aller dormir, je me pshit 2 fois, je frotte et là, une odeur délicieuse se dégage. Comme c'est une huile sèche, elle pénètre rapidement, ne laisse pas un film gras sur les mains, et le lendemain, après avoir vue Morphée, mes doigts sont tout jolis et sentent encore très bons.


Est-ce que tout ceci m'empêche de me bouffer les doigts ? Ca c'est une autre histoire, mais cela permet de limiter la casse. Et toi ? Tu mets quoi sur tes mains ? Sur tes cuticules et tout le tuttim ?
♥ BONUS 

En bonus, parce que tu as été bien sage, la dernière manucure que j'ai réalisé avec beaucoup d'amour. En l'honneur au soleil qui revient, un petit arc-en-ciel qui l'accompagne.


 ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 mars 2012

L'enfer c'est les autres ?

Aujourd'hui, en regardant l'enregistrement de l'émission "C'est quoi l'amour" passée vendredi sur TF1 j'ai pris conscience de quelque chose d'important. Le regard nous juge. Que ce soit le regard que l'on a sur soi-même ou le regard des autres, il se pose toujours comme inquisiteur et ce dans n'importe quel domaine que ce soit.


L'émission portait sur l'obésité et la façon dont les femmes et les enfant ont de vivre leur obésité. (évidemment le tout joué à la sauce TF1). Il y avait plusieurs reportages, sous plusieurs points de vue, divisés en 2 catégories: la femme complexée et la femme bien dans sa peau. Que ce soit l'une ou l'autre, ce qui m'a marquée c'est l'évocation du regard (de soi même, des autres, dans le caddy, sur le corps, etc...). 

Et puis là je me suis dit, est-ce vraiment le regard des autres qui influent sur nous et notre moral, ou est-ce le regarde que nous avons sur nous même ? Ne serait-ce pas notre propre exigence que nous supportons et pas celle des autres ? Là j'ai choisi un exemple parlant, comme l'obésité, le physique, la beauté,  mais j'aurai pu choisir un exemple tout autre comme un statut... Mon statut, jeune chômeuse presque freelance. Oui parce que la voie que j'ai choisi là n'est pas la voie commune, la voie imposée par la société. Tu sais, le plan pépère metro-boulot-dodo. Déjà chez moi, ya pas de métro. Du moins c'est ce que je croyais. Pas qu'il n'y avait pas de métro, mais que la société m'imposait d'être "normale". Hors personne ne m'impose rien. Ce choix je l'ai fait toute seule, encouragée par mon copain, ma meilleure amie, ma soeur. Mais il arrive des jours maussades où je ne me vois que comme une glandeuse-blogueuse-culpabilisée. Alors oui, je prospecte, oui je monte mon business, oui le monde ne s'est pas fait en un jour, oui je me suis laissée 6 mois, oui je dois être patiente,... Oui, oui et encore oui. Mais dès que j'entend "chômage", ou "actuellement sans emploi", j'ai l'image du sans abris qui s'impose en moi et la peur qui m'envahit. Une calamité du cliché pas vrai ?

Mais est-ce que justement ce jugement que nous avons sur la beauté physique ne part pas d'un cliché que nous nous imposons à nous même ? Pour en revenir au cas du sur-poids, personnellement j'ai toujours été au régime, aussi loin que je m'en souvienne, et pourtant aujourd'hui, à croire l'IMC, je ne suis pas grosse. Ce ne sont que des chiffres. Mais ma mère, n'aime pas les gros et n'as eu cesse de me le dire, reportant sur moi son malaise. Elle qui n'est pourtant pas grosse non plus. Un malaise sorti d'où ? De son propre regard ? Du regard d'un autre ? D'un regard quoi qu'il en soit... Mais à 19 ans, quand je suis partie vivre ma vie de grande fille, il ne tenait qu'à moi d'avoir mes propres jugements. Au lieu de ça j'ai perpétué ce malaise. J'ai rencontré un homme qui m'aime telle que je suis depuis 3 ans, que je sois brune, blonde, ronde, mince, travailleuse ou chômeuse. Pourtant j'ai cette peur continue de décevoir, de l'image qu'il pourrait avoir de moi...

Il me le dit, que je suis belle et talentueuse. Qu'il m'aime telle que je suis. Tiens ma meilleure amie aussi me le dit. Et ma mère récemment m'a dit qu'elle me trouvait de plus en plus jeune et mince. Mais je ne suis pas satisfaite. Alors, est-ce là le regard des autres ? Ou mon propre regard ? Tu ne crois pas que nous sommes tous trop sévères avec nous même sous prétexte que les autres ont dit que ? Je ne suis pas sure que les autres soient vraiment la cause, et puis finalement, quels autres ? ...

Ça pousse à la réflexion, non ?

♥ ♥ 

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 10 mars 2012

Smash Book ★ Le défi Créatif

Il y a quelques jours Sofée de l'Effet Créa a lancé un défi créatif pour remplir nos journaux et nos smash book. Le défi est tout simple, mettre en scène une dizaine de phrases positives inspirées par le blog de Looange. Le thème étant "Je crois en ce que je dis". J'ai trouvé l'idée super sympa ! D'abord parce que c'était l'occasion de faire quelque chose de bien avec mon smash book, et ensuite parce que, tu sais bien, moi les petites phrases positives j'aime ça ! Ca rentre tout à fait dans le cadre de mon petit cahier magique et de mon défi quotidien de garder le moral. 

Tu trouveras ici toutes les explications du défi créatif ainsi que le PDF à télécharger. Pour ma part, j'ai décidé d'imprimer les phrases en un camaieu de rose et dans tout un tas de typographie. Parce que mon secret, c'est qu'autant je suis pas douée de mes 10 doigts, autant sur un PC je m'éclate. Ensuite, j'avais découpé dans des magazines des images que j'aimais assez sur le thème "rose" et des petits labels trouvés sur Pinterest. Oui parce que mettre en scène des phrases positives, et voir la vie en rose, c'est un peu dans la même idée, non ? Si tu n'as pas le courage de relevé ce défi, tu peux déjà imprimer le PDF de Sofée et l'accrocher sur ton miroir. Le matin at make up time, ça donne la pêche et le sourire. Tu verras !

Donc, les photos de mon défi.
Et toi ? Tu relèves ce genre de défi ? Et ton smash book, il est en où ?









★ ★ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 8 mars 2012

Nail Art ♥ Pink Ballet

J'avais envie d'un peu de douceur cette semaine, le soleil, le printemps, tout ça. Justement il y a un nail art qui me faisait de l'oeil depuis un petit moment et que j'avais envie de tester. Il s'agit d'un rose poudré avec l'annulaire en contrasté "diamant". Si tu veux voir de quoi ça s'agit c'est ici que ça se passe. Bon ce n'est qu'une inspiration car je trouvais le côté diamant très très chargé. J'ai donc revisité ce nail art avec le top effect reçu dans mon swap, et j'en ai profité pour tester 2 de mes vernis H&M.

Alors, j'ai posé le rose poudré H&M en 3 couches, car il n'est pas très couvrant. Ensuite sur l'annulaire, j'ai posé une couché d'argenté H&M et enfin j'ai blindé de paillettes. Mais genre blindé de chez blindé (je dirais 4 couches ? ). J'ai fait cette manucure avant hier et le rose commence déjà à s'écailler. Ca s'est dit pour la qualité des vernis H&M. Mais comme j'aime changer, en soi cela ne constitue pas un réel problème.

Au final je trouve ça assez Sweet & Chic, genre danseuse de ballet... Tiens ! Ballet Pink !
Qu'est ce que t'en penses ? Ca l'fait ou ça l'fait ?

♥ Ballet Pink ♥





♥ ♥ 

PS: Je tiens à me faire pardonner pour la qualité des photos, l'appareil de mon copain je sais pas l'utiliser (trop perfectionné), donc j'ai tenté quelque chose avec mon iPhone.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 mars 2012

Make him famous - Kony2012

C'est une soirée de blog en blog. Le genre de soirée où je butine, je clique ici, là. Je crois que je m'ennuie, mais en fait non. Et puis il y a ce clic, je ne dirai pas que c'est le clic de trop, c'est le clic "pas assez". Et là, j'ai envie de faire quelque chose. J'ai envie de me sentir impliquée. J'ai envie de profiter des passages de ce blog pour le rendre célèbre.

Lui, Joseph Kony, un monstre Two Thousand Twelve.
Lui, Joseph Kony, Wanted n°1.

Je ne suis pas du genre à suivre les actualités. On me dit que c'est mauvais pour mon coeur. Aujourd'hui je me suis souvenue pourquoi je ne les lisais pas, et pourquoi aussi grâce à la blogosphère je peux savoir, je peux être active.

Il ne faut pas l'encenser ce Joseph Kony, il faut le rendre célèbre. Il faut l'arrêter.
C'est du charabia ce que je te dis ? Alors regardes le site, signes la pétition, et regardes la vidéo.

Make him famous ! KONY2012


★ ★ ★


J'ai été un peu brouillon, je te l'accorde, tu trouveras plus d'info ici et ici ou encore ici si tu ne comprends pas bien la vidéo en anglais.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 6 mars 2012

Pub ♥ Gingerbread, Nightwear for Kids

Il y a 5 ans, je faisais la rencontre d'une personne extraordinaire qui m'a appris énormément de choses. Si pas TOUT (je t'en parlais ici). En janvier, après 2 séances avec ma coach, j'ai eu une illumination. Je voulais et je devais retravailler avec elle. J'ai donc pris rendez vous et autour d'un bon cheeseburger, je lui ai proposé une collaboration. Le but ? Rebooster sa marque, créée 10 ans auparavant, et bosser avec elle à temps plein.

Toutes les deux on a été très vite emballées, et on a commencé à mettre en place des objectifs. Puis il y a eu la faillite de la société dans laquelle je travaillais, et j'ai vécut une période de "coma" où j'étais un peu en mode loque humaine. Puis j'ai été à la bibliothèque, et j'ai loué un livre de création d'entreprise qui retrace le parcours de 15 créateurs belge (allant de Galler à Skynet) et quelques jours plus tard, c'est comme si mes promesses de janvier reprenaient vie.

Donc voilà, tout ça pour te dire, que si je t'écris cette article aujourd'hui, de manière un peu décousue, c'est pour profiter de toi. Oui je sais c'est lamentable, mais depuis peu, je vois que tu apprécies venir ici, et moi j'apprécie aussi que tu viennes. Donc je me suis dit que j'allais te faire un petit article sponso. Sauf qu'ici il s'agit pas de géant du marché, il s'agit d'un projet qui me tiens à coeur et de cette marque que j'encourage depuis quelques temps. D'une petite boite qui grâce à moi j'espère, deviendra très grande un jour !

Cette boite c'est Gingerbread, Nightwear for Kids (tu verras j'ai mis une bannière à droite). C'est mon amie qui l'as créée avec ses petits bras il y a presque 10 ans. Il y a quelques années de cela, je l'ai aidée sur des projets de flyers, et aujourd'hui j'espère du fond du coeur qu'elle verra en moi une réelle partenaire, que je pourrai y bosser avec elle à temps plein (aussi bien dans la création que dans la diffusion). Elle fait des pyjamas pour les enfants de très bonne qualité. Ils sont tout beaux, tout doux. A côté de ça, il y a bien sûre l'histoire de John et Victoria qui, avec Gingerbread leur super héros, chassent leurs cauchemars. Oui parce qu'en vrai, Gingerbread, c'est un petit chasseur de cauchemars et chaque pyjama est vendu avec une peluche à son effigie. 

Je crois super fort en ce concept, je me sens très proche de la marque et de ces idées créatives. Je te propose d'aller jeter un oeil sur le site web (que nous allons très vite retravaillé et remettre à jour, attention ceci est un scoop).

Merci pour ton attention sur cette petite sponso et n'hésites pas à en parler autour de toi !



♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 4 mars 2012

Nail Art ♥ British D0miino

Dans le swap que j'ai reçu de D0miino, il y avait 4 jolis vernis. Un top coat pailleté Essence, un blanc / un rouge et un bleu Mavala. Du coup, inspirée par mon swap, et pour faire un big up à D0miino, j'ai décidé de concocter un petit Nail Art British (et puis de t'en parler aussi pour te donner mon avis ).

D'abord j'ai appliqué le blanc/bleu/ rouge de Mavala comme base. Ils ont tous les trois une super couvrance, en 2 couches on obtient un résultats bien "vif".  Le Smoky Blue de Mavala contient des micro paillettes turquoises, mais j'étais un peu déçue en l'appliquant car on ne les voit pas tant que ça.  Ensuite, pour la deuxième partie du nail art, j'ai appliqué le pailleté d'Essence qui est lui bien bien fournis en paillettes.

Tu retrouveras les deux étapes ci dessous en photo.
Dis moi vite ce que tu en penses !

♥ British D0miino ♥


 




Bon dimanche.

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 3 mars 2012

Odile, le swap et D0miino

Il y a quelques temps, j'ai décidé de passer de l'autre côté du blog en participant à un swap. Pour celles qui ne savent pas ce que c'est, un swap c'est une échange de colis surprise entre 2 blogueuses. En général c'est organisé par une personne qui sélectionne plusieurs participantes. Un thème est déterminé et autour de cela, un tas de petits achats se font. Si tu veux en savoir plus c'est ici.

Alors justement, Nolita décidâte d'organiser un swap et je bondîsse sur l'occasion pour y participer. Elle m'as mis en binôme avec D0miino, une jeune blogueuse liégeoise que je ne connaissais ni d'Adam, ni d'Eve. D0miino m'avait concocté un petit thème printemps et moi un thème British, vieille Angleterre, tout ça. Par delà le swap, j'ai appris à connaître une blogueuse super gentille, douce comme un sucre et une "amitié" (virtuelle certes) est née. On stressait toutes les deux de bien faire et je peux te dire qu'elle m'a gâté mais alors comme jamais !

Il y avait tellement dans sa boite que je ne savais plus où donner de la tête ! Je reviendrai plus tard en détail sur les produits que j'aurai testé (comme les crèmes et les vernis). Alors je te cite tout ce que j'ai été gâtée:

  • d'abord une jolie boite New Yorkaise
  • un lot d'échantillons en tout genre (parfum, crème, ... )
  • un trio de masque visage
  • un "english" mug avec un assortiment de thé
  • une trousse de toilette british
  • un sent bon à bâtonnets à la vanille (euh en français on dit un diffuseur)
  • des vernis Essence et Mavala aux couleurs anglaises (dont un smoky blue Mavala avec des micro-paillettes trop jÔli)
  • une crème pour les mains l'Occitane, un mini soin visage Eucerin
  • du maquillage pour les yeux Essence (silver)
  • un pinceau eyeliner Catrice
  • une lime à ongles en vert
  • un Kimidoll (Eika Successful)
  • des magnets
  • des bonbons
  • un bracelet fait main par D0miino avec un pendantif couronne d'Alice
J'espère ne rien avoir oublié, parce que comme je le disais, elle m'a tellement gâtée ! J'espère aussi que mon swap a été a la hauteur de ses espérances, elle t'en parle elle aussi sur son blog. Ce que je sais, c'est qu'on y a mis toutes les 2 tout notre coeur, et si c'était à refaire, je le referai direk (je penserais juste à la gâter plus, car comme premier swap j'y ai été à tâtons).

Merci à Nolita pour son temps et son organisation
Et un méga top giga énorme super big up à ma swappeuse préférée: D0miino









♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !