dimanche 30 septembre 2012

Le swap Sacoche de la Fée d'Halloween ♥ La piqûre de rappel

Et voilà, vous attendiez toutes ce dernier mail pour la suite des évènements de notre graaaaand swap d'Halloween. En théorie vous avez toutes été prévenues de votre binôme et vous devriez toutes avec reçues votre mail avec le questionnaire de votre pote de swap. Si pas, n'hésitez pas à nous envoyer un petit mail tout gentil tout doux, pour nous tirer les oreilles.

En clair et en bref, voici comme ça va se dérouler pour la suite.

♥ La contenance et le budget.
Pour rappel, votre swap doit contenir au minimum les 5 produits cités ci dessous
- 1 produit de beauté obligatoire (peu importe maquillage, gel douche, ou autres )
- 1 produit de déco obligatoire (ça peut être un mug, ou une bougie, ou autres )
- 1 création obligatoire (même si c’est un dessin, une confection de boite, un bijoux, n’importe quoi).
- 1 vernis obligatoire
- 1 surcrerie obligatoire (bonbons, biscuits, chocolat, c’est Halloween quand même )
Ceci est la contenance minimum, vous pouvez bien évidemment rajouter des choses (normalement pour le budget imposé ya moyen de bien bien se gâter). Le thème du swap étant "Le swap Sacoche de la Fée d'Halloween".

♥ Le budget
Votre swap devra avoir une valeur (supérieur ou*) égale à 30 € FDP compris ( * supérieur car vous pouvez légèrement dépasser ce budget entre vous et avec consentement mutuel.  Je pense par exemple à des frais de port plus ou moins élevés). Le but de ce swap étant quand même de voir ce qu'on peut faire avec 30 € et être toutes sur le même pied d'égalité (pas de jalousie, pas de malaise, pas de complexe).

♥ Avant l'envoi
Vous devrez d'abord nous envoyer chacune au moins une photo de votre swap complet, pour être sure que tout est bien respecté, qu'il contient bien les 5 produits imposés ci dessus. Une fois votre photo envoyé, notre réponse reçue, vous pourrez envoyer votre colis (donc prenez ça en compte dans votre timing). Nous ferons un article avec vos jolis colis à la fin du swap, pour Halloween !

♥ L'envoi.
Les colis devront être réceptionnés chez chaque swappeuse pour le 31 octobre au plus tard. Evidemment si vous vous voyez avant, si entre vous, vous vous êtes déjà mise d'accord, etc... Vous pourrez l'envoyer avant.

♥ Après l'envoi
Libre à vous de faire vos articles de swap, vos photos, en parler à vos parents, vos copines, votre chien ou votre chat. Mais, par respect pour toutes, et pour garder un minimum de surprise, attendez peut être le 31 avant de dévoiler votre cadeau sur la toile. C'est ça aussi qui est gai, savoir ce qu'on à toutes reçus.

♥ Le mot de la fin ?
Amusez vous bien ! Et n'oubliez pas notre super hashtag Twitter #swapsacochehalloween




♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

The Sunday Nail Battle ♥ Lady Gaga

Et voilà ! Encore une battle sechée. Off course, j'ai plein de bonnes excuses, mais je ne t'en donnerais aucune. Bon, je suis sympa, comme chaque fois que je sèche, je te fais une petite sélection de jolies petites manucures, et je t'annonce quand même le défi de la semaine prochaine !

J'espère que tu t'es bien éclaté pour ce joli petit défi, je viens vite voir les belles choses que tu as fait. On se dit à la semaine prochaine ? (et je tiens personnellement à m'excuser auprès de mon idole Lady Gaga de ne pas avoir pu lui rendre hommage cette semaine. Pardon Lady, pardon !)

Allez... Bisou !









♥ La semaine prochaine, dimanche 07/10 ♥
The Sunday Nail Battle // Le Marble.

Plusieurs d'entres vous nous l'ont demandé. Du coup, comme on vous écoute, qu'on est sympa, cette semaine on vous impose un petit défi bien technique comme on les aime. La contrainte ? Vous devez faire du marble et vous devez obligatoirement choisir une de ces 4 techniques.

Ca promet de la belle prise de tête tout ça :)

Bon défi !

♥ ♥ ♥

Source photo: Pinterest // The Nailasaurus
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 28 septembre 2012

The Andreia Nail Battle

Aujourd'hui c'est un article un peu spécial, puisque c'est l'anniversaire de Andreia, ma suissesse préférée, ma petite croquette d'amour. Pour celles qui passent ici pour la première fois de leur vie, il faut savoir qu'Andreia est ma co-créatrice de Sunday Nail Battle. C'est avec elle que j'ai commencé à devenir une vraie NPA, avec elle que j'ai commencé à m'attacher à la blogo, avec elle que j'ai tissé mes premiers liens virtuels amicaux. Du coup je me devais de lui rendre hommage, et il y a une semaine, j'ai lancé un appel top mission secrète à toutes les NPA (si j'en ai oublié, pardon pardon)  pour faire de cette journée, un merveilleux hommage à Andreia, de lui souhaiter bon anniversaire, et de transformer le temps d'un instant notre SNB dominicale en "The Andreia Nail Battle". 

Le principe ? Le même que pour le dimanche, une battle de manucure.
Le thème ? L'anniversaire d'Andreia !! (as tu compté combien de fois j'ai dit Andreia depuis le début de cet article ?)

Alors voilà ma petite croquette, si tu passes par ici (y a intérêt parce que je me suis donné du mal pour ce nail art) je te souhaites un méga joyeux anniversaire. Je voulais te dire aussi que je suis super fière de ce qu'on a créé ensemble, que même si notre "institution" n'est peut-être pas du goût de tous, tant qu'on sera deux pour la faire, j'en serais ! 

A toutes les NPA qui m'ont suivis dans cette mission top secrète, merci d'avoir tenu ce défi secret jusqu'au bout. Merci d'y avoir participé, et merci surtout d'être chaque semaine hyper nombreuses à nos battles.

En ce qui concerne ce défi du jour, j'ai voulu rendre hommage à Andreia en faisant un remake du tout premier défi organisé par la Sunday Nail Battle, le Jelly Sandwich. Oui, c'était le premier défi qu'on vous a proposé, et ça me parait déjà tellement loin maintenant.... *petite larme*
L'histoire veut que, depuis quelque temps je bave sur le Birthday Cake de Lush Lacquer présenté par Pshiiit, le trio milky de Tony Moly présenté par Glitter and Nails et le Sprinkles de Nail Inc présenté par Mouchtique (oui ces vernis sont à peu près tous dans la même veine). Puis j'ai réfléchis et je me suis dit que ce n'était rien d'autre qu'une jolie base claire laiteuse, parsemé de paillettes. L'avantage quand comme moi, on est pas une acheteuse compulsive, c'est que ça nous force à réfléchir et à se dépasser pour créer nos effets, ou nos outils (voir cet article)

Doooonc, j'ai regardé ma collection de vernis, j'ai sorti mon Topper Effect Circus d'Essence, le lila Care to Danse de Opi Ballet (reçu par la merveilleuse Lelie Fairy), et je suis partie dans mon jelly. Cette fois je me suis vraiment appliquée pour ma Andreia d'amour, puisque, j'ai mis une couche de paillettes, puis 2 couches de lila, puis 1 couche de pailette, 1 couche de sèche vite, re 1 bonne couche de lila... Autrement dit, au niveau du temps de séchage, j'ai sué. MAIS !! Je suis ravie de l'effet, je trouve ça juste magnifique, et c'est un bon dupe du Birthday Cake et des autres jolis vernis laito-pailletés. Par contre j'ai un peu trop forcé sur la luminosité avec mes photos, en vrai on voit plus les paillettes !

Donc voilà ma jolie suissesse d'amour à la croquette au fromage, pour ton anniversaire, je t'ai jelly sandwiché un Birthday Cake !

♥  Happy Birthday to you 10 tubes






♥  ♥  ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 26 septembre 2012

Le Swap Sacoche de la Fée d'Halloween ♥ Les sélectionnées

Et voilà, nous avons fait nos sélections. A l'heure qu'il est Lelie est surement déjà en train de vous envoyer vos questionnaires. Si ce n'est pas déjà fait.
D'abord, saches que ça a été super dur de vous départager, de choisir. Nous avons décidé de privilégié les personnes dont nous avions déjà entendu parlé, qui nous suivent, qui nous parle, etc....
Comme on arrivait pas à se décider, on a rajouté des personnes en plus, dont un extra Québec, car Olisushi (désormais tout le monde sait que c'est ma BFF) me l'a gentillement demandé et qu'elle avait un binôme déjà tout trouvé avec ZeGreenGeekette. Donc on avait plus de travail pour ces deux là. En tout nous sommes donc 30, Lelie et moi compris.

Bref, je te fais patienter, languir, mais voici la sélection de notre grand swap d'Halloween.

*roulement de tambour*

Les sélectionnées sont:
♥ Tyra
♥ Mouchtique
♥ Sugar Yummy
♥ Xogane
♥ bisc0tte
♥ Polishaddict
♥ Chi_Chi
♥ Lauriane LEG.
♥ Natacha Birds
♥ ewomanblog
♥ pmabelle
♥ _CaRo_Lyne
♥ Shanilara
♥ kanthael
♥ Nolita
♥ Mlle Emma
♥ Magda Niniel
♥ Emylyn
♥ Brussels Calling
♥ Banancosmic
♥ De tout de Rien
♥ Minnie
♥ Thilwenn
♥ Under the Rainbow
♥ Une fille Vernis
♥ Izzi stern
♥ Olisushi
♥ Ze Green Geekette

Pour la suite des évènements. Vous allez toutes recevoir un questionnaire. Il faut vraiment bien le remplir, sinon tu risques de recevoir des trucs que tu as pas envie, et c'est pas le but. Ce questionnaire est à nous renvoyer pour vendredi 28/09 max 21h (ça vous laisse du temps). De là, nous ferons les binômes (il y en aura donc 15). Nous rappellerons encore les petites règles du swap, et les dates d'envoi/ réception.

A très vite pour la suite des évènements !


♥ ♥ ♥

PS: oui j'ai fait du Tu / Vous pendant tout l'article. C'est dérangeant hein ? ^^
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 24 septembre 2012

Le swap Sacoche de la Fée d'Halloween

Il y a quelques temps, j'avais émis l'idée d'organiser un swap. Mais je savais que ma copine Lelie elle aussi elle voulait en organiser un. Alors je me suis dit que trop de swap tue le swap, et surtout, que tu avais peut être pas un porte feuille à swapper à tout va. Donc, on a eu l'idée, d'organiser un swap à nous deux. Pour ne pas se court-circuiter, et pour penser à tes petites finances. La vie n'est elle pas formidable ? Avant de rentrer dans le vif du sujet, certaines doivent se demander "oui mais c'est quoi un swap ?" C'est simple, il s'agit d'un échange de colis surprise entre deux personnes sur base d'un thème donné. Si tu veux en savoir plus, je t'invite à aller lire ce super article de Nolita qui est hyper bien écrit.


Maintenant que les bases sont posés, on peut continuer.

* Le thème du Swap ?
 Le swap Sacoche de la Fée d'Halloween. C'est un thème assez "libre" qui peut être interprété comme bon te semble.

* Le budget ? 
Nous avons décidé d'imposer un budget, pour voir comment chacun se débrouille et pour que tout le monde soit sur le même pied d'égalité. Celui ci est de 30€ FDP compris. L'idéal est de ne pas dépasser ce budget ni dans un sens, ni dans l'autre.

* Qui ?
Nous allons choisir 20 swappeuses (en plus de Lelie et moi même). L'idéal étant d'avoir 10 belges et 10 françaises. Mais si nous n'avons pas assez de belges (ya des belges dans la salle ?), alors on avisera.

* Quoi ?
Le swap devra contenir au minimum 5 produits dont:
- 1 produit de beauté obligatoire (peu importe maquillage ou autres )
- 1 produit de déco obligatoire (ça peut être un mug, ou une bougie, ou autres )
- 1 création obligatoire (même si c’est un dessin, une confection de boite, un bijoux, n’importe quoi).
- 1 vernis obligatoire
- 1 surcrerie obligatoire (bonbons, biscuits, chocolat, c’est Halloween quand même )
Pour le budget imposé c'est tout à fait faisable, il est même possible de rajouter quelque chose, libre à vous pour le reste.

En ce qui concerne l'organisation du swap, il va se dérouler en plusieurs temps.

1er temps : 
Celles qui désirent s'inscrire à ce swap doivent nous envoyer un mail à Lelie ( darklilith78@gmail.com ) et à moi même ( odilesacoche@gmail.com ). Attention, nous deux en copie sinon nous ne prendrons pas ton souhait de participer en compte, et ce mail devra être envoyé au plus tard pour demain soir (mardi 25/09 avant 23h59).  Là tu nous dis juste que tu as bien tout pris en compte et que tu souhaites participer en remplissant le formulaire à la fin de ce mail.

2eme temps:
Nous allons faire le tri dans les inscriptions et nous sélectionneront les 20 swappeuses participantes.
Ces participantes recevront leur questionnaire mercredi 26/09 et sera à remplir avant vendredi 28/09. 

3eme temps:
Le week end du samedi 29/09 et dimanche 30/09, vous serez au courant de votre binôme.

Alors ?
Partante ?

Envoi vite ton mail d'inscription avant demain soir 23h59 à darklilith78@gmail.com et odilesacoche@gmail.com en remplissant ce petit formulaire:
* Ton pseudo
* Ton mail
* Ta nationalité
* Cette petite mention : Je confirme que je suis une personne sérieuse de confiance pour participer  à ce swap et que j'ai pris connaissance de tous les éléments mentionnés sur le blog.

Bonne inscription !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 23 septembre 2012

The Sunday Nail Battle ♥ L'automne

J'étais contente de devoir sortir du orange pour cette Sunday Nail Battle aux couleurs de l'automne. Parce que le orange, c'est une couleur que j'aime beaucoup pour le moment, et associée au doré je la trouve encore plus belle. Surtout depuis que le I'm not a lion de China Glaze me fait de l'oeil. Merci qui ? Merci Boowtie ! En plus, pour une fois, pour cette battle j'avais plein d'idées. Simplement parce que j'ai encore passé des heures à regarder le blog de Little Nails qui correspond complètement à mon style. J'aime ses ongles courts, j'aime ses nails accents, j'aime ses idées ni trop compliquées ni trop chargées. Bref, je suis conquise, et complètement fan.

Au début je voulais d'abord mettre un orange Sinful reçu dans l'immeeeeense boite concours gagnée sur le blog de Lenka. Mais ce que je ne savais pas, c'est que ce orange était plutot jelly, et transparent (il s'agit du Sinful "vrai orange"). Je n'avais pas envie de me lancer dans des couches de blanc, donc j'ai enlevé et j'ai ressorti un orange acheté chez H&M il y a 6 mois. Je lui ai associé mon petit Goldfinger Catrice qui fait un bon dupe en attendant de m'offrir le magnifique China Glaze cité ci dessus. D'ailleurs ce Goldfinger, je l'aime d'amour. Pour ce qui est des motifs, je me suis basée sur cette manucure de Little Nails, le chevron qu'elle utilise d'ailleurs très souvent, et d'un accent nail au scotch vu sur Pinterest.

Voilà c'est une manucure pas bien compliqué, mais tu le sais maintenant que j'aime les trucs simples, en accent nail, portables et classiques. Et toi dis moi ? Tu as aimé ce défi ? Tu as fait quoi de joli ?

 ♥ L'automne ♥ 






♥ 

♥  La semaine prochaine, dimanche 30/09 ♥ 
The Sunday Nail Battle // Lady Gaga

Si tu ne le sais pas, je suis over fan de Lady Gaga. Sauf que ce thème c'est Andreia qui l'a trouvé (comment n'ais je pas pu avoir cette idée plus tôt ?!?). Donc évidemment j'ai sauté de joie quand elle l'a proposé. Du coup, comme c'est un thème pas facile facile, il est complètement libre. Je pense que la chanteuse a sorti assez de tubes vestimentaires et d'idées génialissimes que pour nous inspirer toutes.

Alors, come on girl, it's the age of glory !
Gaga, oh la la !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 20 septembre 2012

Il y a ambitions, et ambition.

Avant, j'avais plein d'ambitions. Enfin c'est ce que je croyais. Que j'avais plein d'ambitions. En vrai tu le sais déjà, ce n'est pas de l'ambition que j'avais, c'était ce satané besoin de reconnaissance. Du coup, je criais haut et fort à qui voulait bien l'entendre qu'un jour, je serais manager, que je gagnerais plein d'argent et que je serais une business girl. Quand on me demandait si je voulais une famille, des enfants, me marier, je répondais que non, je voulais une carrière. C'était tout moi, vouloir pavaner en petit tailleur jupe, sacoche au bras. Odile Sacoche, normal. Mais, certains paramètres sont venus changer la donne, et aujourd'hui, de l'ambition, je n'en ai plus et franchement, ça me va plutôt bien.


D'abord, mes expériences passées m'ont ouvert les yeux sur mes expériences futures. Jadis, il y a 5 ans, j'étais sur tous les fronts: je voulais le boulot, l'appart, le petit copain. Tanpis pour le burn out, j'aurais tout ça. En plus de ça je voulais voyager, avoir mon propre bureau, être bien vu par le patron. Donc on n'entendait que moi. Je voulais changer les choses, changer le monde. Je fouinais, chercher des stratagèmes, pour trouver une faille, l'améliorer, proposer des plans, avoir des idées, faire des réunions, prendre des initiatives. Je faisais des tableaux excell, rédigeais des mails, organisais des soirées d'entreprises. Oui, tout ça. Et un jour, on m'a dit que j'en faisais trop, que je ne faisais que râler. J'ai encaissé. J'ai démissionné.

Ensuite, force est de constater que j'ai arrêter de grandir à 1m63. Tu vas me dire qu'il ne faut pas être grand pour avoir de l'ambition. Certes. Mais il faut être longiligne pour rentrer dans les jupes crayons. Ce n'est que mon avis bien sûre. Mais du coup j'avais l'air tassé. Tu sais cet air de charisme qui s'auréole tout autour de toi comme un ange venu du ciel, beh moi, je ne l'avais pas. Non car moi je suis plutôt du genre drôle. La petite comique en réunion qui va sortir une vanne pour détendre l'atmosphère, c'est moi. Une petite blague par ci, une petite chanson par là, mon nouvel employeur devait être content de mon air décontracté. Ma bonne humeur m'apporterait une promotion c'est sure, et ça doit être trop cool d'avoir un manager fun comme moi. Et un jour, on m'a dit que j'en faisais trop, que je ne faisais que rigoler, que parfois mon humour était blessant (oui apparement c'est possible). J'ai encaissé, et je me suis fait virée.

Puis je me suis posé tout un tas de questions sur mes ambitions. Et je me suis rendue compte qu'elles étaient un leurre, puisque pour moi, réussite était égale à reconnaissance. Alors je me suis assise. J'ai attendu. Et je me suis demandé ce que je voulais vraiment dans la vie. Surtout, de qui j'avais tant besoin de cette reconnaissance ? Simplement des personnes qui ne me le donneraient jamais, et que l'on veut toujours impressionner nos tortionnaires. Je me suis dit que si j'arrivais déjà à me contenter moi, et les personnes vraiment proches à ma vie, ce serait déjà pas mal. Je me suis rendue compte que mon blog tenait une grande importance dans mon quotidien, tout comme mon amoureux, mon chien, mes amis. Que ma vie privée, elle était là pour me soutenir quand ma vie professionnel n'allait pas bien. Alors que l'inverse n'était pas forcément vrai. Cette vérité m'est apparue plus lumineuse que jamais.

Aujourd'hui, je n'ai pour ambition que d'aimer mon travail. Y aller avec joie, m'entendre avec mes collègues, faire mon travail du mieux que je peux. MAIS, de repousser le stress des tiers qui ont fait des choix différents, pas forcément mieux, pas forcément pire. Respecter la cadence de chacun, et respecter ma cadence. Parce que devenir Wonder Woman, c'est bien joli, mais Dieu que c'est épuisant, et les fanfaronnades en entreprise, ce n'est vraiment plus mon truc.

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 17 septembre 2012

Trucs et Astuces ★ Le kit débutant d'une NPA

Ô toi qui rêves de devenir une grande NPA, oui, c'est à toi que je m'adresse. Toi qui comme moi a du un jour débuter et ne savait vraiment pas par où commencer. Ni par quoi ! Je vais te dévoiler mon plus grand secret: il ne faut pas être riche pour être une NPA. Non, non, non, il ne faut pas dépenser des cents et des milles, fouilles tes tiroirs, tu va vite comprendre. En vrai, j'ai décidé de t'écrire cet article, simplement parce qu'il m'est arrivé de lire sur Twitter des messages de détresse de nouvelles nailistas qui voulaient participer aux Sunday Nail Battle mais qui criaient au désespoir de ne pas avoir le matériel requis. Du coup je me suis dit, faut que je leurs avoue tout...

Sache que, j'ai attendu une looooongue année avant de m'offrir mon premier dotting tool. Et que je n'ai toujours pas de pinceaux nail art digne de ce nom. MAIS, je traine beaucoup sur internet, et j'ai plus d'un tour dans ma Sacoche, et je me suis dénichée un petit matériel de base avant d'investir dans la lourde artillerie. Et comme finalement ce petit matériel me convient parfaitement, je ne ressens pas du tout le besoin d'en changer. Allez, lis bien tous ces trucs, tu verras qu'être une nailista est un passe temps à la portée de tous !

★ 1ère astuce: les vernis de couleurs.
Le plus important en tant que nailistas est d'absolument te procurer un blanc et un noir. C'est la base de la base. Tututu, je te vois venir au loin à me dire que tu ne peux pas mettre 11 € dans un vernis Essie. Saches que Mavala fait des tout petit pot blanc qui ne coûtent pas plus que 3-4euros. Le mien à 1 an (merci D0mino) et il est toujours parfait. Une fois que tu deviendras confirmé comme Pshiiit, tu pourras investir dans du grand pot de compèt'.
En ce qui concerne le noir, il y a peu je me suis offert le Bridal Veil de A England qui est parfait pour dessiner (épais, couvrant et profond de paillettes jolies) , mais jusqu'ici je fonctionnais au Yolizul... Et oui, la marque du marché. 
Pour ce qui est des autres couleurs, pour commencer essaye de t'acheter une couleur de chaque, c'est comme ça que j'ai débuté ma collection. C'est à dire, je n'ai pas 15 roses, ni 15 rouges, chaque fois je complète la collection avec une couleur que je n'ai pas (oh un rouge, oh un bleu, oh un jaune,...). Les nuances en camaïeu c'est pour plus tard. En attendant, on est inventif, on peut mélanger des couleurs sur une planche à découpé en plastique (comme à la maternelle).

★ 2ème astuce: le dotting tool
Comme je le disais dans ma petite introduction, cela ne fait que deux mois que j'ai en ma possession un dotting tool. Comment je faisais avant ça ? Simplement la vieille astuce de la fine pince à cheveux, qui a deux embouts parfaits pour faire des pois de tailles différentes. C'est trop fin ? Tu ne sais pas t'en servir ? Montes une aiguille à boule sur une gomme à crayon, ça te fera un super outil !


★ 3ème astuce: le pinceau
Et lui, je l'utilise encore toujours. C'est mon allié, et je me doute bien qu'un jour il rendra l'âme, mais il est juste parfait. Il s'agit d'un vieux pinceau d'eye liner que j'ai nettoyé et je lui donne une deuxième vie. Il est fin et top pour les dessins qui demandent de la précision. Je suis sûre que tu peux trouver ça dans ta collection de make up (ou celle de ta maman).


★ 4ème astuce: le marqueur dissolvant
Ça je ne me le suis qu'acheté cet été en vacances car j'ai eu la chance d'en trouver un à 5 euros dans une boutique de La Rochelle, sinon j'aurai continué mon système B. Jusqu'à présent, je sortais mon joli coton tige, mon dissolvant et c'était parti. Un jour, Mademoiselle Emma m'a donné un super truc: le bâton de buis trempé dans le dissolvant. Et tu sais quoi ? Ça marche même super bien avec un cure dent (bien plus précis)... C'est la aussi que ton pinceau d'eye liner peut intervenir, trempé dans le dissolvant, il peut faire des merveilles. Un indispensable je te dis !

Maintenant tu n'as plus aucune excuse pour ne pas devenir la meilleure des NPA. Comment tu n'es pas douée en dessin ? Allez, encore un secret, c'est l’entrainement qui fait tout, et pour preuve, si tu as besoin de te rassurer, voici une manucure retrouvée dans mes biens vieilles archives. Hop hop hop, au boulot !

★ ★ ★

Donc oui, j'ai fait la flemmarde et j'ai réutilisé des vieilles photos.
Même pas peur !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 septembre 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Graffiti !

Histoire de ne pas changer une équipe qui gagne, je me suis de nouveau casser la nénette pour trouver une idée pour cette battle. Pourtant, cette idée venait de moi et je pensais qu'Andreia me dissuaderait à coup de "noooon, trop duuure", mais que nenni. Alors j'ai cherché, cherché, cherché, et je suis retombée sur le tumblr de Algae Veronica qui avait déjà fait la manucure à l'origine de cette idée de thème. Puis j'ai trainé, trainé, trainé sur son blog et j'ai fait un million de "Oh" et de "Ah". Surtout parce que je trouvais ses nails art d'une originalité sans pareil, et tout plus graffiti les uns que les autres, avec du néon en veux-tu en voilà. Juste sublime !

Donc j'ai flashé sur cette manucure et j'ai décidé de me la refaire. Avec une petite adaptation puisque j'ai fait un accent nail (moi qui adore ça hein), en rose. Pour les vernis j'ai utilisé le Bridal Veil A-England, les Pink Punch // Luis Lemon de Models Own, un argent H&M et un vert fluo Deborah. Cette manucure est fort simple, il te suffit de mettre ta base (sans oublier le blanc pour le fluo), puis des petits traits grossier genre "brush". J'adore faire ce genre de chose pour le moment, comme avec le dernier défi mosaïque: des trucs un peu grossièrs, gros pâtés, irréguliers, genre vieilli. Oui bon là, expliqué comme ça, ça doit pas te donner envie, alors je te laisse juger par toi même en photo (même que mon amoureux il a dit que ça lui fait penser à la chanson et au clip  Nomad - Devotion)

Et toi dis moi ? Tu nous a préparé quoi de jÔli ?

Graffiti ! ♥






♥ La semaine prochaine, dimanche  23/09 ♥
The Sunday Nail Battle // Welcome to Autumn

On fête l'arrivée de l'automne (wèèè trop génial on y croit) et on dit aurevoir à l'été (booouuuhh on est triiiiste). Ca y est c'est fini les jolies couleurs acidulées. Bonjour feuilles qui tombent, l'été indien, le cocooning. Ajoutez à cela une contrainte bien automnale: une couleur. Nous, pour l'automne, on veut du orange ! Pour le reste, on vous fait confiance ;)

Let's play fall, with orange color !

Bonne manucure !

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 12 septembre 2012

Quand l'anonymat est remis en cause

Quand j'ai créé mon pseudo, je me cherchais une barrière pour pouvoir régler mes comptes : avec moi même, mais avec les gens que je n'aimais pas. Et oui, que crois tu, moi aussi il y a des personnes que je ne porte pas dans mon coeur. Des personnes qui doutaient de moi, qui m'avaient fait mal, qui ne voulait pas entendre ce que j'avais à dire car ils s'étaient fait une petite image toute bien faite de moi, et qu'en sortir leur aurait été trop compliqué. Ce que je voulais c'est qu'ils ne me retrouvent pas, même si j'avais un tas de choses à leur dire. C'était pratique, d'être Odile Sacoche. Ca l'est toujours. Puis, j'ai découvert les points positifs de l’anonymat : on peut toujours Googler mon vrai nom et prénom, sans jamais tomber ici. Ici où je dévoile mes états d'âmes, où j'ouvre mon cœur, où je parle de choses futiles aussi. Un employeur ne peut pas me griller pour certains propos tenus. Je peux critiquer qui je veux, ou ce que je veux. Oui tout ça c'est trop cool, sauf que je n'en ai jamais profiter. Pas comme les gens anonymes en profitent, je voulais me cacher derrière un ordi, et finalement, je me suis mis un peu toute nue devant toi. Façon de voir les choses.


Seulement, je suis victime de mon succès. Si on peut parler de succès. Parce que ce blog tient plus de place dans mon quotidien que n'importe quelle autre lubie que j'ai pu me trouver jusqu'ici. Comme tu le sais, j'ai fait des rencontres virtuelles exceptionnelles. Mais pas que. J'ai participé à des swaps, des concours. Et aujourd'hui, il devient de plus en plus difficile de cacher qui je suis. Simplement parce que je suis fière de ce qu'on a construit toi et moi ici. Je suis fière d'avoir eu la mention "Odile" dans le Public de cette semaine, je suis fière des Sunday Nail Battle, je suis fière de mes articles, de mes abonnés, de mes Twittos aussi. Et quand tu es fier de quelque chose, tu veux le crier sur tout les toits. Un peu comme quand tu es amoureux. Et moi, je suis amoureuse de toi. Enfin de vous. De tout ça ici.

Alors au début, je dis ça entre deux "tiens au fait j'ai un blog". Mais je n'en dis pas plus. Puis, j'ai comme une boule dans la gorge, comme si je trahissais mes parents dont je suis si proche, mes meilleures amies. Alors, j'en parle un peu plus. Je copie colle un article en faisant bien attention de supprimer tous les liens. Un jour, je me trompe et j'envoi un mail de ma boite mail Odile Sacoche. Je nie. Je ne dis rien. Mais je me censure un peu plus, sait on jamais. Puis je gagne un concours, je dois faire livrer des choses. Un partenaire m'appelle pour me faire une proposition alléchante. Et de fil en aiguille, mon blog vengeur, devient le pays des bisounours où il fait bon vivre. 

Donc j'en parle un peu plus. Je me dévoile. Pas à toi, non, toi tu sais déjà tout ce que tu dois savoir, mais à mon entourage. Et un matin où je parle de trop, mes collègues découvrent mon blog. Comme des enfants de 6 ans qui prennent Saint Nicolas en flagrant déli de déposage de cadeau (mais si Saint Nicolas existe !). Puis tu t'attaches à ces filles là, et il te devient nécessaire de les voir, d'aller boire un verre, de papoter, et là tu te dis " Pourquoi j'avais pris un pseudo déjà ? "

Mon ami Google. Mon ami Facebook. Mes ennemis ? C'est confortable de se cacher, mais au final, est-ce toujours nécessaire ? Est-ce toujours d'actu ? Que se passe-t-il ici de si secret ? Il y a un peu de peur, un peu de joie, un peu de tout un tas de sentiments. Tantôt familier, tantôt étranger. Une chose est sûre, je ne veux toujours pas que ma vraie identité soit associée à Odile Sacoche, du moins, je ne veux pas qu'on puisse me retrouver moi, M. aka Odile. Trop de danger, de personnes malintentionnées, des administrations, des anciens ou nouveaux employeurs. Cependant, j'éprouve moins de peur de sortir de ma tannière, et ça c'est un bien grand pas pour moi.

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 10 septembre 2012

Du besoin de reconnaissance.

Tu sais, je me remets souvent en question. Surement trop souvent, parce que parfois je me retourne carrément l'esprit. Mais si je le fais autant, c'est qu'il y a un an je me suis rendue compte qu'il y avait quelque chose qui coinçait dans ma vie. Sans savoir exactement ce que c'était. J'ai ouvert ce blog, j'ai lu pas mal de livres, et celles qui me suivent, savent déjà que j'ai aussi suivi un stage en Self Leadership qui m'a beaucoup aidé afin de réajuster ma remise en question. Se remettre en question, c'est bien, mais il faut le faire correctement. Ne pas hésiter à se faire aider. Sinon, c'est vain, sans saveur, et rien ne change. Et ce qui a changé en moi, lors de ce stage, c'est une notion que je n'avais jamais vraiment assimilé. Du moins, j'en avais entendu parlé, mais jamais ça avait fait un grand tilt dans ma petite tête d'Odile. Le besoin de reconnaissance.

Alors évidemment, quand je dis reconnaissance, ce n'est pas être reconnue dans la rue : "Tiens salut Odile", non c'est plutôt de faire des choses et d'agir pour recevoir de l'autre. Un peu comme devenir styliste parce que c'est un métier qui fait rêver, se faire belle pour entendre un compliment. Ca c'était moi avant. Toujours à la recherche d'un quelque chose. Etre la plus drole, la plus bronzée, la plus mince, la plus riche, la meilleure en tout. Et tu sais quoi ? Jamais ça ne marchait. Tous mes efforts étaient réduits à néan. Et plus j'en faisais, et moi je recevais de compliments, de grattitude, de remarques. Au bout d'un moment, je me suis sentie transparente, inutile. Je n'aimais plus mon travail, je me disputais avec mes amies, car tout ce que je me disais c'est que mon manager ne me félicitait pas assez, et que mes amies ne m'apportaient pas assez d'attention. Pas autant que tout ce que je pouvais leurs donner. Oui, tu as compris, j'avais tout faux, et de le lire comme ça, ça parait evident. Et bien pas forcément.

Il y a un an quand j'ai ouvert ce blog, étrangement, je ne l'ai pas fait dans un besoin de reconnaissance. A vrai dire, je n'ai jamais vraiment su pourquoi je voulais bloguer. Surement pour faire comme les autres, parce que je suis un mouton. Pour être dans le coup ? Seulement, quand je l'ai fait, je sais que j'ai choisis un pseudo pour écrire ce que je voulais, j'ai choisi un nom de blog qui ne me contraignait à rien. J'ai voulu me la jouer marginale. Au début, tu le sais, j'écrivais parfois des articles de révolte, de râlerie (cherches pas je les ai supprimé). Puis, en décembre, j'ai vu un "coach de vie" qui m'a aidé à voir la vie du côté positif. Tu sais formuler ses phrases de façon positive, se dire "j'espère qu'il fera beau" et non pas "j'espère qu'il ne pleuvra pas". Voir le verre à moitié plein. A ce moment, une petite révolution s'est passé car je me suis rendue compte à quel point les gens autour de moi pouvait voir le négatif et ne retenir que le mauvais de la vie: les maladies, les malheurs, tout ça. Donc j'ai décidé de me servir de ce blog comme un exercice. Me forcer à écrire des choses joyeuses.

Oui c'est vrai, d'une certaine façon je me suis servie de toi comme cobaye. T'écrire des mots de bonheur, des mots positifs. Tourner des phrases heureuses. Le but de mon blog c'était ça, et aujourd'hui j'en suis plutôt contente car je crois que le pari est réussi, ces articles joyeux se sont emparés de moi et beaucoup de choses ont changés à l'intérieur. La plus importante étant que je me suis rendue compte que j'avais fait tout ça dans un but différent de tout ce que j'avais fait par le passé. Mon intention était de donner du positif, sans chercher à en recevoir. Tu sais ce qui s'est passé ? Du positif j'en ai reçu. J'en reçois encore. Et c'est magique. Oh non, je ne cherche pas une fois de plus à t'exploser tout ça dans la tronche, j'aimerais juste parfois que cette petite transition que j'ai vécue, tu puisses la vivre toi aussi. Peut être pas tout de suite, parce que je sais qu'il faut être prêt. Prêt à le lire, à l'entendre. Je n'ai pas été prête jusqu'à mes 27 ans, il y a un an.

Si je te dis tout ça, c'est un peu en réponse à des copines, qui récemment ont ressenti du découragement à bloguer. Peut être parce que la reconnaissance reçue n'était pas si grande qu'elles l'auraient souhaitée ? Je ne peux bien sûre pas les blâmer, moi même encore au travail, je n'attends que ça, que mes collègues ou mon manager me disent que je bosse bien et que je suis indispensable. J'ai encore tellement de chemin à faire. Seulement, quand je vois la joie que ce blog me procure, parce que j'y ai fait des rencontres, parce que je me suis lancée des défis, sans jamais rien attendre en retour, je souhaite tellement que les autres connaissent ça eux aussi. Je veux leur donner du courage. Qu'elles voient leur blog à moitié plein, et non à moitié vide. Se féliciter soi même, être fière de soi. Se taper dans le dos et se dire "aujourd'hui j'ai fait un bon article". Ne pas attendre un chiffre, une mention, un tweet, une publication, un commentaire pour se réconforter dans le travail que l'on entreprend, car tout cela est tellement subjectif. Penser aussi à tous ses artistes non reconnus de leur vivant. Si maintenant ils savaient, ils se seraient sûrement auto-félicité de leur vivant.

Brigitte André a dit quelque chose comme "Dame reconnaissance est bien capricieuse, c'est au moment où on ne l'attend plus, qu'elle pointe enfin le bout de son nez". Aujourd'hui, je comprends réellement que la vie peut être si simple, lorsqu'on donne, sans attendre en retour.


 ♥ ♥ ♥

Crédit photo: We heart it
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 9 septembre 2012

The Sunday Nail Battle ♥ Mosaïc Nail

Donc ce dimanche, tout le monde m'attendait plus ou moins au tournant. Beh oui, tu comprends, après avoir séché la Sunday Nail Battle depuis presque 1 mois, laissant Andreia et d'autres NPA pour des laissées pour compte, je me devais de bien faire mes devoirs. Du coup je me suis dis que j'allais me la jouer grande dame du nail art en full motif, reine du photoshopage, et tout et tout, histoire de pas te décevoir. Même que j'ai sorti mon petit collier doré, reçu par le chéri pour mon anniv'. Tu me diras ce que tu en penses, pas vrai ?

J'en profite pour faire une petite parenthèse, car pour celles qui ne le savent pas encore, Andreia et moi avons eu la chance d'avoir un petit encart spécial Sunday Nail Battle dans le Public cette semaine. J'ai mis la photo prise par Youminou sur la page Sunday Nail Battle. C'est vraiment énorme pour nous que notre petite idée partie de rien ai tant de répercussion, moi ça me touche énormément et c'est aussi (surtout!) grâce à vous !

En ce qui concerne mon idée, je suis repartie d'une manucure de Bowtie, qui elle même était repartie d'une manucure de Pshiiit. J'aodrais trop cette association corail, doré. Puis comme le Tart Deco est mon chouchou, c'était l'occasion de le ressortir pour me refamiliariser avec mon attirail. Je l'ai associé au Chinchilly de Essie, et au Goldfinger de Catrice. Oui parce que des paillettes dorés, j'en ai pas. Pour la technique, j'ai d'abord fait mes petites taches de couleurs, de façon assez aléatoire, au gré de mon inspiration, puis, par dessus, j'ai fait mes traits mains levés au blanc. Je voulais quelque chose d'irrégulier, de grossier, comme une mosaïque fait main, du bricolage. Je suis donc assez contente de mon rendu. Puis j'ai trouvé ça super amusant à faire, pas du tout salissant et même... relaxant ! Si si !

Bon, d'habitude j'en ai des tonnes à te raconter pour les Battles, mais la simplicité à pris possession de moi, et c'est sur une pirouette que je te laisse me parler de ta manucure !

Mosaïc Nail 






♥ La semaine prochaine, dimanche 16/09 ♥
The Sunday Nail Battle // Graffiti !

Avec Andreia on s'est dit qu'on voulait un peu prolonger l'été. Du coup, ressortez vos néons, ça va graffer sévère. Graffiti, tag, gros coup de pinceau, brushs,... Eclatez vous avec votre contrainte, le néon !

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 septembre 2012

Mon esprit, ce vilain.

Mon esprit, ce vilain, il me joue souvent des mauvais tours. Parfois quand ça lui prend, c'est comme s'il prenait la grande décision de vivre sa vie sans moi. Peu importe ce que ma raison lui dicte, ou la pure réalité. Alors je patine, comme une vieille voiture dans la gadoue, et oui... Je me laisse submerger. C'est difficile de parler de ça ici, parce qu'en général je prône la bonne humeur, la joie de vivre et la zen-attitude. Pourtant, il va falloir que je sois honnête avec toi, dans la vraie vie, je suis plutôt du genre angoissée. Le plus difficile, quand mon esprit décide de se la jouer perso, c'est dans le milieu professionnel. Tu sais, cette peur immense de ne pas être à la hauteur, de ne pas s'intégrer, de ne pas être aimée. Ce qui est ridicule enfin de compte, parce que souvent, rien de réel ne peut m'amener aux conclusions que mon esprit a pu tiré.

Par exemple ce matin, je me suis levée après un rêve magnifique, fait d'amour et d'eau fraîche. Ma journée était donc censée plutôt bien démarrer, pourtant, mon esprit lui en a décidé autrement. Il a fait appel a ma gorge, à mon ventre, y a installé quelques noeuds et quelques boules. Mes yeux eux, ont fait pareil, ils sont devenus tout petits, tout humides. Un café, deux café, mais ce n'était pas sans compter sur le vilain qui a sauté sur l'occasion pour s'alimenter de caféine en donnant encore plus d’énergie à ses noirs desseins. Le tram, les gens froids, une musique douce dans mon iPod, la journée tourne sans crier gare en un fond morose. J'arrive au travail, on chuchote. Ca discute, à gauche, à droite. Tout le monde à l'air occupé à se parler, mais personne ne me parle à moi.

Mon esprit insinue alors la panique, l'angoisse. Je rectifie mon image dans le miroir, non ma jupe n'est pas prise dans mes leggings. Non je n'ai pas un gros boutons sur le nez. Non mon bronzage n'est pas parti. Oui je suis fort bien maquillé, les ongles préparés. Qu'est ce qui cloche ?
"Peut être que personne ne t'aime" me dit-il sournoisement.
"Tu crois ? Mais pourquoi ?"
"Parce que tu as mal dormi. Ton visage est froid. On a pas envie de te parler..."
"Mais je n'ai pas mal dormi ! J'ai rêvé de mes amours. Puis j'ai passé une bonne soirée hier ! "
"Alors c'est que tu as fait une bourde, que ton travail est mal fait, tu as surement quelque chose à te reprocher... "

Et ce dialogue continue, toute la matinée tandis que les collègues parlent, partent en réunions. L'angoisse et la paranoïa, elles, se font plus grandes. Les larmes montent, je pense à des chaussures pour me rassurer. Puis ma chef m'appelle. Je stresse. En vrai, elle voulait juste m'annoncer que fin du mois on part à Londres toutes ensembles, mais qu'elle avait du demander l'autorisation avant. Je souris. Puis mes collègues me disent qu'elles sont contentes pour moi parce que justement elles ont demandés à ce que je vienne. Je souris encore.

"Et si c'était un complot pour te pousser du train une fois là bas ?"
"Mais tu vas la fermer, oui ?! Allez, ouste !!"

Oui, mon esprit, ce vilain, il me joue souvent des tours. Je le sais, je le connais, pourtant, souvent je le laisse gagner. J'ai beau me répéter que je suis la meilleure, venir relire vos commentaires pour m'en persuader un peu, il prend souvent le dessus. J'ai déjà essayé de le raisonner, lui, il veut juste me saboter. Du coup, je me disais, même si souvent je te laisse paraître que ici c'est la douce vie des bisounours, peut être tu aurais des idées, pour chasser ses mauvaises pensées ?

♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 4 septembre 2012

Comment j'ai sauvé mes ongles

Avant mon grand départ pour le soleil et la dolce farniente, mes ongles et mes petits doigts étaient en piteux état. Trop de manucures, tue la manucure, qu'ils disaient. Mes ongles se dédoublaient, mes cuticules se séchaient, et je ne pouvais pas m'empêcher d'y ajouter ma petite dose de sado maso, puisque je me suis bouffée quelques doigts (aïeuh oui, je m'inflige ça à moi même). Donc, autant te dire, que pour les photos c'étaient pas jojo (oui Photoshop est mon meilleur ami, et alors ? ). Ma résolution des vacances ? Soigner tout ça, et me rafistoler les mains... Même que je vais t'expliquer comment j'ai sauvé mes doigts !

Tout d'abord, veille du grand départ, j'ai bien coupé tous mes ongles à ras. Histoire de repartir sur de bonne base, et d'éliminer les vilains bouts dédoublés. Avec moi, pour ne pas me faire violence, je n'ai pris que 2 teintes de vernis, afin de ne pas tenter la déesse NPA qui sommeille en moi, et avec la promesse de ne pas me vernir les doigts pendant 2 semaines. kÔf kÔf, je toussote. En vrai j'ai tenu une semaine, mais c'est déjà pas mal.

Bref, on coupe ses ongles biens courts, on les laisse respirer un max de temps sans rien dessus, mais pas que. Le soir et la journée, on les badigeonne tendrement d'huile et de crème. Mes alliés ont été l'huile Nfu-Oh vanille vendue chez Pshiiit, et la crème "peaux sèches" Eucerin. Le conseil de Camille, c'est d'appliquer l'huile avant de se coucher en laissant le flacon sur sa table de nuit, pour ne pas oublier. Mais j'ai noté qu'en général, je mettais l'huile et tout se retrouvait sur mes draps plus que sur mes doigts. Donc, ayant le temps, trente minutes avant de me coucher, je me badigeonnais les doigts de l'huile magnifique, je massais et je laissais le surplus pénétrer tout seul. La journée, dès que j'y pensais, j'additionnais avec ma crème pour les mains. Après quelques jours, je voyais déjà une belle différence.



Ensuite, mon 3eme allié fut le Nourrish Me d'Essie. Toutes les blogueuses en parlent mais je fais partie de ces blogueuses à petits budgets et jusqu'ici je me contentais de ma petite base Hema. Elle faisait bien l'affaire avant... Oui, avant. Avant les SNB, avant les manucures à répétition, avant le dissolvant, avant la vaisselle.... Mais ça c'était avant... Donc, la légèreté des vacances aidant, je me suis offert le Nourrish Me, en somme, une petite tuerie. Aidée par l'action des "corps gras", mes ongles ont retrouvés leur jeunesse d'antan. Ils sont tout beaux, tout blancs, tout solides. Perfectum !



Saint Thomas, je sais que tu te caches dans la salle, alors j'ai pris des photos pour te faire voir. Promis, cette fois je n'ai retouché que le cadrage et la luminosité, c'est mon ami Photoshop qui va finir par me bouder ! Du coup, sois indulgente, ça fait moins photo de grande professionnelle que je suis ou pas.



Et toi ? Tes trucs infaillibles pour retrouver la beauté de tes mains ? 
♥ ♥ ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 2 septembre 2012

Quand septembre ne doit pas devenir.

La rentrée c'est censé m'inspirer tout un tas de choses. A vrai dire, c'est la première année depuis bien longtemps où cela ne m'inspire rien. Peut être parce que récemment j'ai eu droit à mon nouveau départ. A mon lot de remise en question, de choix, de décisions. J'ai eu mon stress de la rentrée un 10 juillet, alors que je commençais ma première journée de travail après 5 mois d'inactivité. La suite tu la connais. Les transports, les collègues, le CDI,... Tout s'est passé aussi bien que dans mes rêves les plus fous. Du coup, je suis partie en vacances plutôt sereine et fière de moi. Fière de mon parcours, fière de mes échecs aussi finalement. Parce que j'ai compris maintenant, que les échecs sont fait pour se relever. Batailler toujours un peu, et se prouver à soi même des choses que les autres voudraient te faire comprendre sans jamais y arriver.

Alors je suis arrivée en vacances le coeur léger, avec un seul mot d'ordre, profiter. Je n'avais besoin de rien. J'avais ce sentiment de plénitude que tout ce que je désirais je l'avais. D'ailleurs, au présent c'est encore mieux: j'ai tout ce que je désire. Un amoureux formidable, toujours là même pendant la tempête. Un petit chou à la crème de chien. Un nouveau travail plein de promesses. Des amis incroyables. Des blogueuses en or pour égayer mon quotidien. Un toit pour vivre, à manger dans mon assiette tous les jours. Et la cerise sur le gâteau ? Des vacances, dans un coin magnifique de France, au soleil, dans la nature, loin de tout. La piscine, la plage, les petits marchés. Parfois la vie est simple, et la rendre encore plus simple que ce qu'elle n'est, ne tient qu'à nous.

Oui, ces vacances étaient bien différentes des années précédentes. Non pas parce que ce que j'ai fait était différent (simplement parce qu'en vacances je lézarde toute la journée et je ne fais RIEN), mais parce que mon état d'esprit était différent. Je ne suis pas arrivée avec mes valises de cernes, d'angoisses et de stress. Je n'avais pas un coeur à guérir, des plaies à panser. Je n'avais pas un besoin ultime de me ressourcer, de tout quitter, de tout plaquer, de partir loin et de fuir un quotidien pesant. Non. Juste les vacances, les Jules et moi. Ah, je ne dis pas ça pour te faire envier, pour te faire exploser mon bien être à la figure.... Quoi que... Parfois c'est bien de le faire. Dédramatiser. Je ne cesse de le répéter, un peu de légèreté.

D'habitude... Enfin, depuis 3 ans, chaque septembre était synonyme de résolution, de "ce que je dois faire", "ce que je vais devenir". A dire vrai, cette année je ne ressens pas ce besoin. J'ai envie de casser les codes, comme quoi septembre à un arrière goût de premier janvier. Septembre, c'est aussi l'été indien, retrouver les blopines qui nous ont tant manqués, c'est se dire que cette année tout est possible. C'est savourer les moments de repos auquels j'ai eu droit, et démarrer du bon pied. Alors bien sûre, je pourrais m'angoisser et me dire que j'ai pris 3 kilos et que je dois vite les perdre. Me dire que je dois retrouver une peau nette, reprendre mes soins capillaires, le cours des factures, des décisions, des réponsabilités. Mais non, non, non. Tout ça, c'est pour les rabats joie. Accepter le quotidien, c'est bien aussi.

Et bon sang, ce quotidien, toi derrière ton écran, elles qui bloguent, les derniers soleils d'été, la machine qui ronronne avec cette bonne odeur de linge frais, ce quotidien, mon quotidien, je l'aime.

Bonne rentrée !

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

The Sunday Nail Battle ♥ Rentrée des classes

Me voilà de retour de vacances, et je commence déjà bien mal l'année puisque cette fois encore j'ai séché ma Sunday Nail Battle. Mais bon j'ai une excuse du tonnerre, oui Madame. Avant de partir, on avait prévu un bon petit planning tout bien comme il faut avec Andreia, sauf que, idiote que je suis, j'ai décalé toutes les dates d'une semaine. Et je m'en suis rendue compte que la veille de mon départ. Du coup, pour moi la SNB de la rentrée dans ma p'tite tête de piaf, c'était le dimanche d'après, et beh non.... Bien vu, Lulu ! 

Du coup, moi j'ai pris aucun vernis en vacances, et surtout cette année, je ne me suis pas achetée du vernis sur le marché. Puisque, maintenant que je connais l'envers du décor, que je les vois tous couchés au soleil toute la matinée... Tu penses bien, pas folle la guêpe ! Je n'ai plus mordu à l'hameçon.

J'avais pensé te faire un article du genre, "Madaaaaaame, ya Jules qui a mangé mon devooooooir", mais je n'allais pas laisser cette pauvre petite chose endossé mon rôle de cancre. Et comme je suis rentrée vendredi matin très tôt, que samedi je devais déjà jouer les parfaites hôtesses de maison pour accueillir du beau monde afin de frimer avec notre bronzage, j'ai tout simplement pas eu le temps. Additione à cela les 116 mails non lus, le courrier dans la boite aux lettres, le déballage des valises, les factures à payer, les courses pour remplir les placards vide.... So Busy Odile !

Donc voilà, tout ça pour ça, je n'ai pas de SNB... Et oui. Tu ne m'en veux pas trop hein dit ? Comme les semaines précédentes, j'ai pu te faire une sélection de ce qui me faisait penser à la rentrée. Que ce soit les cahiers, le côté régressif naïfo-enfantin, les formes géométriques avec le carré de l'hypothénuse, toussa. Heureusement, rapido, j'ai eu le temps de dealer avec Andreia le thème de dimanche prochain et le voici qui arrive. Promis, dès la semaine prochaine, ce blog reprendra une activité plus que normale !! En attendant, j'ai hâte de rattraper mon retard et de voir vos oeuvres de cette semaine et des semaines précédentes, ce qui en soit, n'est pas une mince chose à faire puisque chaque semaine vous êtes de plus en plus nombreuses à participer à nos battles, et ça déjà, c'est juste énorme ! 






 Bon dimanche et bonne rentrée !


♥ La semaine prochaine, dimanche 12/09 ♥
The Sunday Nail Battle // Mosaic Nail

On profite des dernièrs jours de beaux temps pour ressortir ces couleurs, et on se peint les doigts façons mosaïque. Des petits carrés, des petits triangles, des jolis petits motifs psychédélique. Pas d'idée ? Voici quelques inspirations : http://media-cache-lt0.pinterest.com/upload/101260691592705907_tKUAI1O7_f.jpg ou http://media-cache0.pinterest.com/upload/138415388518283712_hIR4Zq2x_f.jpg ou http://media-cache-ec5.pinterest.com/upload/110408628335056837_idelfbWC_f.jpg

Et la contrainte, (tiens ça faisait longtemps), minimum 3 couleurs !

Amusez vous bien !

♥ ♥ ♥

Crédit photo: Pinterest (et Pshiit en Guest)
Rendez-vous sur Hellocoton !