samedi 27 avril 2013

La méditation, les post its et moi.


L'autre jour, je te racontais mes premières expériences de méditation. Comment j'en étais arrivé à pousser la petite porte de la sagesse. Chaque semaine je me délecte de ce moment de détente et je progresse. C'est ça qui est important. Aujourd'hui, je devrais prendre le temps de méditer en plus de mes cours, mais City Girl se faisant, je ne prends pas le temps. Chaque chose en son temps comme on dit. Toujours est-il que lors d'une de mes séances de méditation, j'ai atteint ce qu'on appelle l'état de méditation. C'est à dire que pendant un moment, relativement court (3-4 secondes), j'ai réussi à couper totalement mon esprit. Un genre de nirvana. Depuis ce jour, je sais que la méditation c'est vraiment un truc pour moi. Et j'en ai encore eu l'expérience lors de ma dernière séance.

Ce jour là, je n'avais pas envie d'y aller. C'était une semaine assez chargée pour moi, il faisait beau. J'avais envie de passer du temps à la maison à discuter avec mon amoureux et à observer Jules se lécher les babines devant le barbecue. Mais j'ai pensé que ce n'était pas raisonnable, que j'avais payé mes cours, que j'avais connu durant 3 secondes l'état de méditation, et que définitivement je devais progresser. Certes je n'avais pas envie de me taper l'autre bout de la ville, mais j'ai pris mon courage à deux mains et j'y ai été.

Ce que j'aime quand j'arrive à la méditation, c'est que le prof est toujours souriant quand il nous accueille. Tu vas me dire que c'est normal vu le niveau de sagesse qu'il a atteint. Mais cela fait toujours du bien, d'être reçue de manière chaleureuse. Nous nous installons tous sur nos tatamis, et première surprise, le prof nous demande si cela nous arrangerait de passer au groupe d'après (niveau plus avancé). Autrement dit une heure plus tard. Autrement dit, moins de stress pour moi de venir jusqu'ici après le boulot. Autrement dit bond de joie intérieur ; j'ai bien fait de venir. Puis, il nous dit : "Aujourd'hui, nous n'allons pas faire de la méditation pure. Nous allons faire un peu de philosophie, et de la gestion d'émotion". Parfait ! C'est exactement ça dont j'avais besoin.

- Installez vous, respirez, et pensez à ceci "qu'est que "JE" est ? "

Pardon Monsieur mais il y a une faute de conjugaison dans votre phrase.

- Autrement dit, demandez vous "qu'est ce que je suis ? "

Ok. Ca je sais faire. Bon alors, je suis une fille. Facile. Je suis un être humain. Je suis une amie, une collègue, une blogueuse. Je suis aimée. Parfois je suis détestée. Je suis... Ah oui. Je suis la maîtresse de Jules, la petite amie de mon amoureux. Je suis une cousine, une soeur, une tante... Je suis impatiente, nerveuse, sensible. Trop facile cette méditation. Je suis.... Euhm... Mais si allez, je suis bien autres choses que ça.... Je suis... Un corps humain. Voilà c'est bon ça. Je suis un coeur qui bat. Toutoum toudoum. Toutoum. Respire. Toutoum toudoum. Je suis ....

- Time's up !

10 minutes ? Déjà ? Hé !

Alors ? Qu'est ce que vous êtes ?

Silence. On bredouille quelques réponses alors il continue:

" Et bien je vais vous dire ce que vous êtes. Vous n'êtes pas une chose. Vous n'êtes pas une case. Vous n'êtes pas une personne. Vous n'êtes pas qu'une âme, ou qu'un cœur qui bat. Vous êtes un tas de choses à la fois. En fait, vous êtes un mur de post its. Chaque post it, est une sorte d'étiquette que "la vie" vous donne. Cela peut être votre mère qui vous a toujours répété comme vous êtes beau, ou vos collègues qui vous définissent d'une autre façon. Vous vous construisez non pas avec une étiquette, mais avec plein d'étiquettes. Tout cela, constitue votre ego. Et parfois, votre ego a mal. Pourquoi ? Simplement parce que quelqu'un est venu arraché un de vos post-its, le raturer, et a décidé d'en déposer un autre à la place. Un post it qui ne vous correspondait peut être pas. Et pourtant il est là. Au milieu de tous les autres post its. Ne vous inquiétez pas, ces personnes là, on les appelle les pervers narcissiques, elles se donnent un malin plaisir à "postiter" les autres personnes. Mais ça on y reviendra plus tard... Pour en revenir au "je", à vous, je vais vous apprendre à vous défaire de vos post-it, les bons, comme les mauvais. La méditation, c'est ça. "

Je pense qu'à ce moment là, je devais avoir une tête digne de celle de Jésus dans sa traversée du désert. Les mots qu'il a utilisé ont été comme des balles de lumières balancées sur moi. A la fin du cours, il est venu me trouver, m'a regardé et m'a dit d'un air attentionné "Ça va ?".

Je lui ai répondu un peu émue :

"Oui. Merci. Merci pour ce cours. C'est exactement cela dont j'avais besoin. Merci. Vraiment."

Je suis rentrée chez moi, et depuis je n'arrête pas de penser à tous mes post its. A toux ceux que je me colle, à tous ceux que l'on me colle. A ceux que je voudrais décoller, et à ceux que je voudrais ajouter. Je me visualise devant cet immense mur, remplis de petits papiers jaunes fluos. Avec quelques autres post-its, d'autres couleurs, appartenant à ceux qui ont voulu peut être m'envoyer un message, me déstabiliser, ou à l'inverse, m'enrichir. Et je me dis que oui, la vie est un mur de post its... A toi de savoir t'en détacher, tenter de les décoller doucement ou peut être en découvrir d'autre.

Ce jour là, je me suis promis, de toujours aller à la méditation.

♥ ♥ 

Crédit photo : We heart it
Rendez-vous sur Hellocoton !

20 commentaires :

  1. J'aime beaucoup cette métaphore... A méditer ;)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Moi je ne pratique pas la méditation mais le Reiki, une autre façon de s'occuper de soi, et aussi un peu des autre au passage. Enfin, je pratiquais, parce je ne le faisais plus, pourquoi je n'en sais rien, je n'ai que des mauvaises excuses. Mais tes articles sur la méditation ma rappelle à quel point il est important que je me réoccupe de moi, vraiment.
    Alors merci de me rappeler ce que j'avais oublié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas bien le Reiki mais tu es déjà la 2eme personne qui m'en parle.
      Et oui, tu as raison, à chaque fin de cours, on prend le temps de se remercier, d'avoir justement pris ce temps pr s'occuper de soi

      Supprimer
  3. Très bel article ! J'aime bien méditer toute seule dans mon coin à la maison, mais jamais je n'avais songé à à faire ça avec un prof, avec d'autres personnes autour de moi. Mais vu la façon dont tu en parle, ça me donne vraiment envie de pousser un peu plus mes méditations, et de me laisser guider pour découvrir tout cela sous un nouveau jour. Pourquoi ne pas sauter le pas ^^ Merci beaucoup =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était surtout le fait d'apprendre les bonnes techniques. Parfois seul, on fait pas forcément les choses comme on devrait. Un peu comme le sport finalement

      Supprimer
  4. Et mille mercis à toi de partager tout ça.

    RépondreSupprimer
  5. Cette image des post-it est terriblement belle, j'en ai les larmes aux yeux, c'est con XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand il nous a expliqué ça, comme je le dis dans l'article, je devais vraiment avoir une tête aussi du genre "j'ai les larmes aux yeux"
      C'est le genre de "moral" que je vais retenir toute ma vie je pense
      A rajouter à ma liste pour être heureux ^^

      Supprimer
  6. Oui, moi aussi cet article me touche beaucoup beaucoup...je ne sais pas pourquoi...mais il me parle.
    Tu sais la première image que j'ai eu en le lisant?
    Je vais prendre des cours de méditation.
    C'est comme une évidence en fait.
    Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'écris pas vraiment pour que les gens suivent mes pas, bien sûre ça me fait plaisir si je vois que je peux influencer, mais j'aime partager ces expériences et ces leçons de vie, que je trouve vraiment très belle

      Supprimer
  7. Et bien c'est tellement vrai !!!!
    Ca m'a toute chamboulée... Comment une simple phrase, une simple métaphore peut-elle être si vraie et tellement bien nous définir, TOUS nous définir...
    Merci ma bichette.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi ça m'avait toute chamboulée
      C'est un peu LA réponse à plein de question

      Supprimer
  8. Je suis émue après avoir lu tout ça, je me sens toute chose =$ Ca me donne envie de connaître ça moi aussi!

    RépondreSupprimer
  9. Je pense sérieusement à suivre ton exemple et à m'inscrire dans des cours de méditation ! Je crois que ça ferait le plus grand bien à la grande stressée que je suis..! Cette image des post-its est tellement bien trouvée... Dans tous les sens du terme car même sans être une métaphore, je ne peux me défaire de tous les post-its qui s'accumulent au dessus de mon bureau..!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, faire le tri, le nettoyage, tout ça.
      Et ce, dans tous les sens du terme

      Supprimer
  10. Tu ne peux pas savoir comme ton article m'a fait réfléchir. J'ai relu plusieurs fois et j'en reste bouche bée. Je ne vais plus jamais regarder un post-it de la même façon XD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi cette mètzphore du post it m'a.... Illuminée

      Supprimer

Toi aussi, laisse traîner ta plume !