dimanche 29 décembre 2013

Lettre à 2013.

Cher 2013,

Cette année a commencé en douceur à tes côtés. Je t'avoue que j'ai été saisi en 2012 d'une flegme monstre concernant le blog. Ces moments de "je ne sais pas où je vais ni comment j'irai". Le boulot ayant aussi ses raisons, je ne trouvais pas le temps. Entre un voyage à Berlin, un à Londres, un à Amsterdam et un à Barcelone, très vite j'ai décidé de prendre une pause. De laisser le blog dans une parenthèse. Pendant ce break, je me suis rendue compte, que bloguer était devenu vital. Enfin, ce n'était pas vraiment bloguer qui était vital, c'était écrire. Coucher mes angoisses et mes remises en questions sur la toile, c'était une façon de parler à un psy. De les laisser s'évaporer. D'en aider d'autres comme moi peut être aussi.

Plus il y a eu un gros chamboulement, sur lequel je ne suis jamais revenue. L'arrêt de mes rendez vous nailartesques du dimanche. Une espèce de cyberchoc à la lecture de choses assez horribles, la réalité du net. Je t'avoue 2013, qu'à ce moment là, j'ai failli "tout casser le blog". Je ne savais plus du tout ce que je devais faire de Tartines et moi. De toutes ces pages, de tous ces moments. Des instants qui m'ont permis d'avancer, mais de ceux qui, à ce moment là de ton année, me laissaient en place. J'ai essayé de reprendre goût, mais d'une certaine façon ça s'est ressentis, ça manquait de sel, de poivre. D'un peu de tout.

Mais alors que certains s'éloignaient de moi, d'autres se rapprochaient, et des relations se confirmaient. De l'aide, des mots doux, et un petit bout d'espoir qui tenait bon dans mon coeur. J'ai eu envie de continuer, d'apprendre encore. J'ai continué à lire, à me remettre en question, à vouloir comprendre. Je suis partie en vacances, et je suis revenue bronzée, motivée, apaisée.

Ce n'est que un mois plus tard que, lors d'un lunch en tête à tête avec une personne qui devient très cher à ma vie de blogueuse, j'ai compris qu'ici, c'était chez moi. Grâce à elle, j'ai compris ce que je voulais mais aussi ce que je valais. Je te l'accorde 2013, il m'en a fallut du temps. Mais tu sais, la vie finalement c'est ça, des hauts, des bas. Des moments de doutes suivis des moments de certitudes. L'important c'est de rebondir, et mieux vaut tard que jamais !

Une amie m'a récemment dit qu'il fallait finir l'année de la façon dont on voulais que la suivante commence. Alors j'ai décidé de te terminer en douceur 2013. Après avoir lu les accords Toltèques, et avoir réalisé un nombre incalculable de choses ces derniers mois, c'est ce soir, au détour d'un nouveau livre que j'ai compris que j'étais encore loin du chemin de la paix. Mais c'est avec ton accord cher 2013, que je continuerai sur ma voie en 2014. 

Parce que 2013, je veux être bien. Je veux être heureuse. Je veux être zen, je veux être épanouie. Je veux respirer la joie de vivre et ne plus douter. Je veux être forte, décidé, inébranlable. Je veux être la force tranquille. Je veux réussir, avancer. Je veux y croire ! Pas seulement l'écrire, mais le vivre ! Ici, au boulot ou dans ma vie privée. Je te disais que je voulais être un Toltèque... Je ne m'en suis pas vraiment donné les moyens. Parfois tu sais 2013, j'ai une grande gueule, mais au final, je ne fais pas grand chose. Je réfléchis, mais sans agir. Cette fois, ça va changer. Je dois faire !

Oui parce qu'avec ton pote 2014, j'ai décidé de faire de grandes choses aussi bien pour moi, que pour le blog. Ce sera l'année de mes 30 ans, l'année de ma féminitude. Je veux être une femme. Une vraie. Je veux m'accomplir.

Pour te clôturer en beauté cher 2013, j'ai décidé de mettre une étape de ma vie de côté. Tartines et moi ce n'est sûrement pas fini, mais maintenant je veux rentrer dans la cours des grands. Affirmer ma belgitude, ma blogueuse attitude. Alors 2013, je t'offre www.odilesacoche.be pour tes derniers jours. Pour que toi aussi 2013 tu profites un peu de mes dernières résolutions, que tu puisses faire joujou avant le grand plongeon. Que tu puisses te terminer en beauté, comme mon amie l'a dit.

Mais sache avant tout, que c'est 2014 qui en profitera. Car 2014, sera l'année du début de plein de choses. De la positive attitude, de la beauté, de la féminité. Mais surtout des croyances renouvelées. 

Cher 2013, repose en paix, en douceur, en harmonie, pour laisser la place à la légèreté. Car oui, c'est exactement ce que je veux être à partir de 2014. Légère, et douce comme une plume



Alors au revoir 2013. 

Et bonjour 2014.

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 26 décembre 2013

Beauty-Débutante, par où je commence ?

Comme tu le sais, je fais mes premiers pas en matière de beauté. Après avoir observé et lu une tonne de blog en cette année 2013, je me suis mise à rêver. Puis j'ai commencé à me faire des wishlists de plus en plus étoffées pour finir par avoir des "besoins". Oui mais je me connais. Je sais que j'ai parfois des lubies et je ne sais jamais combien de temps elles vont durer. Aussi, comme à chaque nouvel hobby je me dis que je vais commencer step by step. A l'image du nail art, où j'ai formé mon kit petit à petit, aujourd'hui je me refais une beauté. Dans ma quête vers la victoire, il y a 6 mois j'ai découvert E.L.F grâce au blog. J'avais eu déjà la chance de tester une bonne partie des choses qui me faisaient rêver, et j'ai remis le couvert cet hiver (pour notre plus grand plaisir à toutes !)

Pourquoi choisir E.L.F ?

Parce que c'est une marque à petits prix (très petits) mais surtout de TRÈS bonne qualité. Je ne suis sûrement pas la première à te le dire, d'ailleurs, si comme moi tu aimes fouiner sur le web, tu trouveras des dizaines et des dizaines d'articles topissimes qui vantent les mérites de cette super marque. De plus, ils se renouvellent énormément en proposant des produits toujours dans la tendance.

Après les basiques, les funnies !

Comme toi, j'ai commencé ma trousse à maquillage avec les basiques. C'est à dire tout ce qui concerne le teint (fond de teint, BB crème, poudre, etc...) et ce qui concerne le premium pour les yeux (crayons, ombre à paupière, mascaras, eye liner). Après cela j'avais envie de commencer à me constituer tous les autres petits plus. C'est pour ça que E. L.F est top : c'est qu'on peut se faire plaisir, sans se ruiner tout en se faisant un maquillage de grande. Pour ma part, j'ai choisi d'essayer des choses un peu plus funny, que je ne connaissais pas. C'est mon étape "ok-maintenant-je-suis-une-débutante-mais-je-veux-me-la-jouer-comme-les-pros", et pour se faire, après les basiques, il faut étoffer.




Tout le monde a bien un blush dans sa trousse. Pour ma part j'ai un blush tout ce qui a de plus normal: une poudre. Seulement à force de traîner sur la blogo, on voit tout un tas de choses rigolotes et sympathiques qu'on a envie de tester. J'ai jeté mon dévolu sur ce blush en pompe teinte "superstar". Il fait de jolies joues roses. Il est très facile d'application, est crémeux et mousseux à la fois. Tu verras sur mon swatch qu'il est assez pigmenté (même si je te l'accorde, là pour le coup, j'ai mal dosé), du coup ce que je fais pour ne pas avoir la main lourde, j'en pose une petite dose sur le dos de ma main et au doigt, tout doucement et en toute petite quantité, je tapote sur mes pommettes. Ils recommandent de l'utiliser avec un pinceau stipple, et ayant vu une video youtube à ce sujet, je confirme que ça a l'air d'être la meilleure solution.





Ca y est, me maquiller les yeux ça je sais faire. Eye liner, check. Mascara, check, poudre et effet smoky, check. Maintenant, il s'agira de m'occuper de mes sourcils. Dans la même idée du blush, j'ai vu pas mal de review sur des kits à sourcils, me donnant à croire que c'était l'indispensable à avoir. Jolie surprise avec le kit E.L.F qui propose une palette d'une poudre pour parfaire la courbe du sourcil et d'une cire pour le dessiner. J'ai choisi ici la teinte claire.





Comme tout le monde j'avais déjà une poudre de soleil super simple, façon grosse boule. J'ai souvent été tenté par ce système de terre de soleil multicolore, qui donne au teint de jolies couleurs. Comme pour les fards à paupières, cette terre de soleil est assez pigmentée. J'ai pris la couleur Warm Bronzer. Le swatch ne se voyait pas bien sur le dos de ma main donc j'ai pris au doigts. Quand on mélange le tout, on a un teint frais et lumineux, mais pas trop alourdis (souvent le problème avec les autres poudre de soleil) Puis, bon, visuellement, avec son beau packaging, elle en jette, non ?






Quelle joie de découvrir que E.L.F en proposait. Cet été j'étais à la recherche de cette petite chose à glisser dans mon sac et qui supprime la surbrillance en un coup de.... papier magique ! L'avantage c'est que cela ne prends pas de place contrairement à un gros poudrier de poudre compacte. C'est le seul produit que je n'ai pas encore pu tester depuis la réception du paquet. Simplement parce qu'avec le froid, le vent et l'hiver, ma peau à plutôt tendance à être sèche qu'à briller. Je la garde bien au chaud pour cet été et je t'en dirai de mes nouvelles. J'ai déjà très envie de te parler de son prix ultra-absorbant de seulement... 1€ ! Alors ? On avait dit qu'on s'la jouait pro pour pas grand chose, non ?

Les pinceaux de la gamme Studio pour faire comme les grands.

De l'avis général, les pinceaux de la marque sont une merveille. Donc évidemment je voulais me faire ma propre idée. Pareil, en basique je possédais un kabuki et quelques pinceaux à blush.... Pas grand chose quoi. Mais quand on veut devenir une grande comme moi, on veut des vrais pinceaux, des fantaisies, de la folie. Et je confirme, au delà de l'emballage très "propre" les pinceaux sont de vraiment belle qualité. Les poils sont très beaux, très doux, et ce matos est super agréable à utiliser. 



Mon dévolu s'est jeté sur ces 3 pinceaux :


Celui ci je l'avais vu dans le livre de Bobbi Brown que j'ai commencé en anglais (en version PDF). Je le trouvais super cool. A quoi il sert ? A plusieurs choses : soit pour nuancer ton blush (ou ta terre de soleil, ou ton teint), pour enlever un trop plein de fard à paupière ou pour matifier. C'est vraiment un pinceau de finition en fait, tu peux l'utiliser pour gommer tes imperfections et jouer les nuances si tu as eu la main un peu lourde lors de ton maquillage. Pour le moment, je le passe après avoir fait mon teint histoire d’atténuer le tout et d'avoir un teint uniforme. Il est tellement doux ! Mais quel bonheur !





J'ai choisi celui qui est biseauté. Pour tout te dire, je n'avais jamais utilisé cette petite chose. Je ne savais même pas qu'on pouvait appliquer un fond de teint liquide au pinceau (débutante je t'ai dit). Mais il y a peu je me suis fait maquillée (lors d'un event beauté P&G où j'ai eu la chance d'être invitée grâce à Natacha) et on m'a appliqué une CC crème au pinceau. C'était super agréable avec un rendu vraiment top. Ce pinceau est donc parfait pour jouer les pros à la maison. Les poils sont plus épais que ceux du pinceau éventail, mais restent tout aussi doux. Je l'adore !





Bah oui. Parce que l'ombre à paupière ne s'applique pas qu'à l'applicateur mousse. L'avantage de ce genre de pinceau, c'est que je trouve ça vachement plus hygiénique que l'applicateur. Ça se nettoie plus facilement mais c'est juste un peu plus difficile à manier je trouve (mais comme je suis sur les pas de la pro hein,... ). Il va falloir que j’apprenne à bien manier la bête. De toute façon, si je me loupe, il ne me reste plus qu'à sortir son pote l'éventail !




En résumée, E.L.F est une marque que j'aime vraiment beaucoup beaucoup et avec qui je suis ravie de collaborer. Leurs packagings sont sobres et magnifiques, la qualité est bonne et la nouveauté est toujours au rendez vous. Son site est une vraie mine d'or puisqu'on y trouve de tout, pour tous les goûts et pour toutes les bourses. C'est LE site pour égayer ta salle de bain et devenir une professionnelle du make up tout en douceur !

Ma prochaine étape ? Passer de la Beauty-Débutante, à la Beauty-Pro.... 

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 décembre 2013

24 Pictures Before Christmas ★ Joyeux Noël

Voilà Voilà, le 24 Pictures Before Christmas c'est déjà fini. Je ne sais pas toi, mais moi cette période de l'Avent est passé à toute vitesse. Finalement, mis à part les derniers jours et les dernières heures, je n'ai presque pas eu "le temps" de compter. 

Je ne vais pas répéter tout ce que je t'ai déjà dit dans les articles précédents, au risque de passer pour un perroquet, mais je vais quand même encore en profiter une dernière fois pour te faire un BIG UP et un ultra MERCI.

Les photos ont été un vrai régale (et surtout trèèèèèès nombreuses). J'ai apprécié aussi tous les gentils petits commentaires. Que d'adorabilités en cette période de Noël.

Officiellement, je te souhaite un très joyeux Noël. Je ne ferai pas de dernier top 5, parce que finalement, vous êtes tous gagnants, déjà d'avoir participer. Cette petite aventure était super !

Alors voici mon dernier recap, et puis.... Merry Christmas !!

22ème jour avant Noël : j'ai retrouvé le gang du Père Noël. Paraîtrait-il qu'il sévit à Uccle et qu'il met tout le monde de bonne humeur. Non mais quel scandale (là il va falloir que tu regarde mon Insta, ya une petite vidéo) !



23ème jour avant Noël : à mon grand désespoir, toujours pas de neige, alors juste ces petits pompons pour les symboliser.



24ème jour, réveillon de Noël. J'ai posté plusieurs photos: le bracelet "Happy" reçu de ma collègue, des couques au chocolat ramener pour une réunion au matin, mais c'est les cadeaux de mon petit homme que je te fais voir ici .... C'est sûre, il me connait.



Aujourd'hui, c'est enfin Noël. Nous avons passer une nuit très agité avec petit Jules qui est très malade. Ventre gonflé, difficile de marcher, s'asseoir,...C'est aux urgences que nous avons passer la nuit, pour un verdict de "intoxication alimentaire". Même si à l'heure où je t'écris je suis inquiète, le coeur un peu serré de voir mon petit père tout patraque, je te souhaite quand même un merveilleux joyeux Noël !



★ ★ ★
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 22 décembre 2013

Moi aussi je teste ♥ Les Mascaras Avène

Avant de rentrer dans le vif du sujet et te parler de ma belle découverte, je voulais d'abord rendre un hommage à toutes les blogueuses beauté. Oui parce que lorsque j'ai tiré mes photos pour cet article, je me suis confrontée à la difficulté de la photo de l'oeil. Et je peux te dire, que ce n'est pas facile. On ne sait jamais trop où regarder, il y avait des photos où je louchais, je ne supportais pas de voir mon grain de peau en méga gros plan. Bref, toi blogueuse beauté qui me lit, je te dis RESPECT.

Bon, maintenant que ça s'est fait, passons aux choses sérieuses.


Cet été, j'ai eu l'occasion de découvrir la marque Avène et j'avais adoré. En fait, comme je te le disais à ce moment là, je connaissais déjà Avène puisque c'est une marque que j'utilisais quand j'étais ado et que mon dermatologue me l'avait recommandée. Donc quand on m'a proposée de tester les nouveaux mascaras j'ai bien sûre dis oui. Ayant les yeux sensibles (historique des mes problèmes d'yeux juste ici), je suis toujours à la recherche de bons produits. Je ne vais pas laisser le suspens plus longtemps, et te dire déjà que j'ai adoré les mascaras  ! Ils remplissent toutes leurs promesses, et mes yeux n'ont pas boudés leur plaisir.


Ce mascara m'a été envoyé en 2 teintes : en noir et en brun. J'ai particulièrement apprécié la brosse conçue à base de gomme d'acacia. Ce que j'ai aimé c'est que les petits picots sont supers fins, et donc prennent bien tous les cils, moi qui adore en mettre sous les cils du bas. Je t'avoue qu'a priori j'ai eu peur en voyant cette brosse, me disant que ça n'allait pas allongé les cils. Mais en fait pas du tout. La formule est douce et suffisamment onctueuse pour prendre les cils un à un, tout en les allongeant. Un point positif pour une gamme de maquillage de "pharmacie". Non seulement tu as le cil beau, mais en plus tu as l’œil heureux.



La marque promet une formule douce (sans paraben, sans phénoxyéthanol et sans chlorphénésine) qui s'applique facilement mais qui s'enlève aussi facilement. J'ai été fort surprise le premier soir quand j'ai démaquillé le mascara, tant il s'enlève facilement. J'ai pris en photo mon coton après démaquillage car je ne sais pas toi, mais moi jusqu'ici à chaque fois que je me démaquillais, le mascara était diffus sur tout le coton. Ici, tu vois même la trace des cils, net et propre. C'est pour moi le succès de la formule, qui n'agresse pas les yeux sensibles (pas besoin donc de frotter comme une grosse bourrue pour tout enlever). Je te vois venir au loin en me disant que du coup le mascara ne doit pas tenir, eh beh que nenni, cela fait 5 jours que je l'utilise et pas eu de mauvaise surprise. J'ai versé des larmes un soir (snif, ui ui), et le mascara a tenu.... Bon évidemment, quand je pleurniche, je ne me frotte pas les yeux non plus, pour éviter les yeux de pandas. Autre avantage aussi, pas de paquet, ni de mascara qui s'effrite dans tes yeux.



En ce qui concerne les teintes, une noire, une brune. Easy. On est dans le basique mais moi ça me va, parce que je n'aime pas les mascaras colorés. Par contre, ayant les cils noirs, j'avoue qu'on ne voit pas trop le brun sur moi. Cependant, mes collègues m'ont dit que cela me faisait un regard plus doux. Je pense que ce mascara est idéal en été, sur peau plus bronzée.


En résumé, je suis méga conquise (une fois de plus) par les produits Avène.... J'aurais bien voulu te dire que c'était pas bien, mais non, parfait, rien à signaler. Du coup, comme tu as été sage, que tu as sûrement lu l'article jusqu'au bout (j'espère que tu t'es pas enfui à la vue de mes jolis yeux), Avène te propose de gagner ces mascaras. Et oui, c'est Noël chez Odile Sacoche !! 2 gagnantes seront tirées au sort et remporterons un mascara noir ou un mascara brun.

Pour participer il faut:
1. Répondre à la question suivante : Quel serait le produit présenté sur le site Avène que tu aimerais tester ? 
2. Me dire quelle est la teinte pour laquelle tu joues (brun ou noir).
3. Résider en France ou en Belgique.

Chances supplémentaires:
1. Être fan de la page Facebook d'Avène (et me donner ton nom d'utilisateur FB) +1
2. Me suivre sur un des réseaux sociaux suivant (chance non cumulable) : Hellocoton ou Blogger ou Twitter ou Instagram (et me dire où tu me suis + ton pseudo). +1

Le concours commence maintenant et se termine le 29 décembre à 22h. Les 2 gagnantes seront tirés au sort par Randomizer.

Voilà bonne chances à toutes, et joyeux Noël !

♥ ♥ ♥

Le concours est clôturé. Voici le noms des 2 gagnantes tirées au sort par Randomizer


Il s'agit du numéros 10

Capharnaum-feminin qui remporte la teinte noire !

Et du numéros 01

0205patsy qui remporte le mascara brun !

Je n'ai pas vos mails les filles alors déclarez vous vite à odilesacoche@gmail.com avec vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse)

♥ ♥ ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 21 décembre 2013

24 Pictures Before Christmas ★ La 3ème semaine

Et voilà que s'achève déjà la 3ème semaine du défi de Noël. Noël qui arrive à très très grand pas. Je tiens d'ailleurs encore à remercier toutes les personnes qui participent à ce défi, surtout tous ceux que je ne peux pas voir, ni lire. Je suis prise par le temps, et par le nombre incroyable de participations depuis le début du défi. Je profite aussi de ce moment de merci car depuis le début du défi, plus 500 nouvelles personnes sont venues s'abonner à mon compte Instagram. Vraiment, je me répète, mais tout ceci est juste énorme et me donne beaucoup de belles choses dans mon petit cœur.

Dans 3 jours c'est Noël, et je peux déjà dire que 2013 se termine en toute beauté pour moi.

Donc voilà, juste MERCI !

Voici donc le récap de ma semaine, suivi du top 5.

15eme jour, sur mes ongles, pour une fois il n'y a pas grand chose. Comme je disais, en cette fin d'année, je cours un peu partout. Beaucoup de jolies choses sont en route pour le blog, mais je suis aussi partager entre mon rôle de styliste, de sœur, de tante, de marraine et de petite amie. Du coup, mon côté nailista est mis en plan, et ce sont des ongles tout nus que je te présente !



16ème jour, je suis en tenue relax pour aller bosser. Mon joli sweat boxy à gros strass, un jeans, des talons, et c'est partie pour la tenue du jour !



Jour 17, les jolies lumières de la rue Xavier de Bue à Uccle (et oui, je passe très souvent par là, spotted!)



Jour 18, pour le thème dans la rue, je te fais voir mes petits pieds, prête pour aller bosser.



Jour 19, mon sapin de Noël. Chaque année je change les décos, cette année il est habillé de blanc et de doré.



Jour 20, les paillettes c'est la vie... Et Deborah Lippmann aussi !! 



Aujourd'hui, 21ème jour de défi, à la télévision, tourne un film sur les dinosaures que mon copain regarde, comme un enfant. Parce que le matin, faut se réveiller en douceur, et il a bien raison !



Toujours aussi difficile de choisir une sélection de 5 photos, tellement j'admire tous vos talents, mais je ne déroge pas à ma règle, et voici mon top 5 de la semaine.

En 5ème position, cette photo retro du Chat Cheshire, pour le thème "dans la rue".



Top 4, je surkiffe ce super pull de Mordikus33 pour le thème "tenue du jour".



Plein de jolies photos pour le thème "sur mes ongles", mais j'ai particulièrement aimé ce nail art de Kate The Nailista, mon top 3.



En 2eme position, une photo belge de Mons, pleine de jolies lumières. Cette photo a été prise par Amélie Naud, sur Pinterest directement.



A la première place cette semaine, cette photo de Aya19th, qui vend du rêve avec tous ses vernis à paillettes (parce que les paillettes, c'est la vie!)



Voilà voilà, Noël c'est tout bientôt, on se retrouve demain pour le thème Père Noël ! 

★ ★ ★
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 18 décembre 2013

Le jeu de l'Autre

Je lis de moins en moins de roman. Non pas que je n'aime pas ça, mais c'est comme si lire, pour moi, était un moment d’apaisement. Je te l'ai déjà dit, lire, c'est comme une séance chez le psy. J'ai besoin d'apprendre, de comprendre. Savoir pourquoi je fais ceci, ou pourquoi une telle dit cela. Pourquoi l'être humain court après quelque chose et surtout après quoi il court. Pourtant, il y a des auteurs que j'aime beaucoup, dont un que j'ai découvert l'année passé c'est Paul Coelho. Je crois d'ailleurs que c'est le seul dont j'achète des livres sans trop lire le résumé à l'arrière. J'admire énormément ce qu'il fait, car il peut écrire un roman tout en gardant une certaine sagesse emprunte de beaucoup de poésie. J'aime ça la poésie. La beauté des mots ajoutés les uns aux autres.... 

Toujours est-il qu'après avoir dévoré l'Alchimiste et le Manuel du Guerrier de la Lumière, je suis tombée sur "Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré". Livre que j'ai acheté sur une brocante. Je vais t'avouer que dans sa globalité je n'ai pas trop aimé ce livre. Simplement parce qu'il est un peu trop "religieux" pour moi. Mais il y a un passage dans ce livre très important qui m'a beaucoup marqué et auquel je n'arrête pas de penser depuis l'avoir lu. Un passage sur lequel il revient assez souvent après l'avoir narré.

Ce passage est un dialogue entre le héros et l'héroïne du livre. Il lui raconte brièvement l'histoire d'un homme qui a réussit dans la vie et d'un ami qui l'interpelle sur sa réussite. L'homme lui dit alors très simplement qu'avant "il vivait l'Autre". Son ami lui demande alors qui est l'Autre, et l'homme de lui répondre : "L'Autre est celui qu'on m'a appris à être mais qui n'est pas moi. Il croit que les hommes doivent passer leur existence à réfléchir à la façon de gagner de l'argent s'ils veulent ne pas mourir de faim dans leur vieillesse. Tant ils réfléchissent, tant ils font des plans, qu'ils s'aperçoivent qu'ils sont vivant seulement au moment où leurs jours sont sur le point de s'achever (...) " Le héros du livre continue alors de raconter son histoire en parlant de l'Autre comme de celui qui a les responsabilités, les charges, les "je dois". L'Autre est la conscience, la culpabilité, le doute. Par crainte d'être déçu, l'Autre n'agit pas. Il observe. Il attend. Il jauge la moindre décision pour éviter le plus d'échecs, il réfléchit, fait des plans. Aussi, après avoir raconté son histoire, le héros suggère à l'héroïne de "faire l’exercice de l'Autre". Autrement dit, que serait sa vie, sans l'Autre.

Je ne vais pas te raconter tout le livre, qui est en fait une histoire d'amour et de religion, mais le reste de cette réflexion persiste bien après ce passage. Comme de fait, un soir, l'héroïne s'allonge dans son lit et se met à rêver en imaginant l'Autre dans un coin de la pièce. Elle l'imagine misérable, triste, craintive. Cette Autre qui l'observe, qui l'empêche d'avancer. Qui lui insère le doute sur ce qu'elle devrait faire, sur son travail qui l'attend, sur ses proches qui comptent sur elle. Et l'héroïne livre son combat contre l'Autre, tentant de s'en débarrasser.

Je crois que tu comprends où je veux en venir et pourquoi cet histoire de l'Autre m'a beaucoup marqué. J'ai repensé aux Toltèques et à ce qu'ils appellent eux le Parasite. Et je me suis dit "et si toutes ces histoires étaient vraies ?". Depuis peu, je pars donc du principe que j'ai aussi une Autre en moi. Elle est ma conscience. Elle me rappelle de payer mes factures, de me lever le matin. Elle me dit que je dois aller faire les courses, que je dois subvenir à mes besoins. Elle me rappelle l'emprunt de mon appartement, et les responsabilités dans lesquels je me suis engagée. Tous les "je dois" qu'elle m'impose. Jusqu'ici j'ai cru que c'était la vie, la société qui nous imposait tout ça. Mais si en vérité, tout ça, c'était l'Autre.

Je me suis demandée alors, si je pouvais foutre l'Autre dans à coin de la pièce, regarder cette misérable et triste personne, qui je serais ? Vois-tu, l'Autre domine tellement ma vie, que lorsque je me pose cette question, je me dis de suite que je dois aller travailler pour payer ma vie. Mais depuis quelques jours, j'essaye de jouer à l'Autre. Je me mets à rêver. Je rêve de ce statut d'indépendant que j'ai toujours voulu et de l'Autre qui a toujours été si craintive qu'elle m'a coupé l'herbe sous le pied. Je rêve du blog aussi, de ce que je pourrais en faire, d'où je pourrais aller. Et j'essaye quelque chose. J'essaye de m'imaginer sans ce Parasite, sans cet Autre, sans toutes ces craintes. Parce que l'être humain a peur de plein de choses mais surtout de réussir. Sais-tu que la majorité des escaladeurs s'arrêtent avant même d'avoir atteint le sommet de la montagne ? Tu sais pourquoi ? Simplement parce que dans les hauteurs, il y a tellement de brouillard qu'ils ne le voient pas. Arrivé en haut, fatigués, ils partent du principe qu'ils ont atteint leur but et rebroussent chemin. Alors qu'ils ne sont qu'à quelques mètres du "pic"....

On en revient toujours à ces théories.... Et pas pour rien je pense. Comme si tous mes livres, mes vieilles histoires, mes légendes se croisent. Le brouillard, l'Autre, le Parasite... Toutes ces choses qui m'empêchent d'atteindre le sommet. Alors qu'il suffirait simplement, de foutre l'Autre sur une chaise, la laisser dans son coin et rêver à celle que je veux être, puis le devenir.

Il parait que l'Univers conspire toujours en faveur de ceux qui rêvent, et ça, ce n'est pas moi qui l'ai dit, c'est mon ami Paul. Alors... Juste... Rêvons, et jouons au jeu de l'Autre.


♥ ♥ 

Crédit Photo : We heart it
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 16 décembre 2013

Partons à la découverte, de Corymer !

Je ne sais pas si tu te rappelles, mais au mois de novembre, j'avais mis en ligne un petit sondage pour voir un peu comment tu percevais "Tartines et moi". Si tu t'y retrouvais, s'il te manquait des choses, si tu étais heureuse. Parce que oui, j'aime prendre soin de mes lectrices et construire avec elles un petit quelque chose. A ma grande surprise, pas mal de personnes m'ont fait part d'une envie. Celle de voir ici plus d'articles beauté, tout en gardant bien sûre l’identité du blog, c'est à dire, pas mal d'articles sur le développement personnel. Evidemment, rien ne pouvait me faire plus plaisir que d'apprendre cette nouvelle puisque plus je voyage sur la blogo, et plus je m'intéresse au monde de la beauté. Je suis une newbie, c'est vrai, mais j'apprends, comme toi. Et je trouve ça bien, moi, d'apprendre ensemble.

Tout ça pour te dire, que dans cette optique, lorsque j'ai été contactée par Corymer pour tester leurs petits produits, j'ai bien évidemment dis oui. Simplement parce que Corymer est une bonne marque mais que je ne connaissais que de nom. Elle a tout d'une grande et surtout, c'est ce genre de marque "safe" du type (para)pharmacie, avec ce que j'aime, de bonnes valeurs. Par exemple, le respect de l'environnement avec un format de packaging réutilisable grâce à un système de pompe à remplir (avec des recharges). Ludique, et écologique ! Mais aussi le fait que les produits ne soient pas testés sur des animaux ou que ce sont des produits à base d'actifs marins (c'est-à-dire tout ce que la mer a à offrir).

Comme Corymer fait aussi partie de ses marques qui me lit, qui a aussi été interpellée par mes soucis de peau, cela a encore plus joué dans la balance. Il n'y a rien de mieux qu'une marque qui se soucie réellement de ton bien être (et puis, hein, c'est flatteur, car en plus d'être bon pour l'environnement, c'est bon pour l'égo). Bref, j'ai reçu 2 produits à tester sur ma peau sensible et une crème pour les mains.


Commençons par la première petite merveille, la crème pour les mains. Lors de ma première utilisation, j'ai eu une sensation de "déjà senti" et je me suis vite rappelée d'où venait cette odeur familière. Le jasmin ! Je dis ça car il y a longtemps j'avais acheté le soin avant shampoing Jasmin Hair'Oïne de la marque Lush et que cette crème pour les mains Corymer à la même odeur. Autrement dit, un vrai délice. Comme je commence à avoir de la bouteille en ce qui concerne le soin des mains, je peux te dire que cette crème a vite rejoint mes chouchoutes ! Je l'ai laissé dans la salle de bain pour en mettre dès que je pars au matin et avant d'aller dormir le soir. Elle est fluide, facile à appliquer, elle ne colle pas (ça c'est top) et laisse les mains douces tout en les nourrissant. Je lui donne un bon "parfait" !



Ensuite j'ai reçu le sérum revitalisant. J'ai trouvé son packaging assez rigolo et sa petite pompe très pratique. D'ailleurs j'ai reçu le format voyage et j'avoue que s'est assez bien pensé. Par contre, j'ai trouvé dommage de ne pas avoir d'explication, ne fut-ce que sur le tube. Autant pour la crème pour les mains ça ne me dérange pas, autant, c'est con, mais j'aime toujours lire ce que la marque dit de ses produits. Je suis une vraie victime du marketing, donc en général ça peut me convaincre, ce que je lis. Heureusement, tout est bien noté sur leurs sites. Et puis bon, c'est un sérum revitalisant, pour les peaux sensibles, donc, c'est peut être pas plus mal d'en savoir peu au premier abord, histoire de me faire un vrai avis sans être influencée. Pour être tout à fait honnête, des 3 produits reçus, c'est celui que j'ai le moins aimé. Pas qu'il soit mauvais, juste qu'il me convenait moins. En sentant sa texture super fluide, légèrement liquide, je m'attendais à quelque chose de frais et d'aerien, mais il laisse un fini un peu gras que je n'aime pas. Je pense que ce fluide conviendra parfaitement pour les peaux très sèches. En été par exemple, après une exposition au soleil, ou au sport d'hiver après une dure journée de froid. Ayant une peau sensible, mais mixte, ce produit est juste un poil trop gras pour moi.




Enfin, j'ai découvert la crème revitalisante et là j'ai vraiment, mais vraiment, eu un coup de cœur. Elle a déjà d'ailleurs rejoins ma routine quotidienne. Comme le sérum, pas d'explicatifs sur le flacon, mais le site dit d'elle que c'est une crème douce. Je m'en tiendrai à cette explication (elle est plus longue sur le site) car oui, en effet, cette crème est douche de chez douce. Déjà, sa couleur bleutée est tout à fait originale et donne envie de l'utiliser. Ensuite, quand je la pose elle est super fraîche. J'adore les crèmes "fraîches". Tu sais qui te donne envie de passer l'étape "passer sa tête sous l'eau" et qui te réveille le teint instantanément. De ce fait aussi, elle pénètre très facilement, ne colle pas, et surtout, surtout, ce que j'ai adoré (contrairement au sérum) ce qu'elle ne laisse pas de fini gras. Son odeur est tout aussi magique que la crème pour les mains. Bref, je te l'ai dit, un vrai coup de coeur ! 





En résumé, Corymer est une très belle découverte. Une jolie marque qui respecte l'environnement, des produits simples et efficaces. Petit bémol pour le manque d'explication sur le packaging, mais petite étoile pour le côté recharge et pompe (très hygiénique). Je suis donc ravie d'avoir pu tester ces produits, et je te les recommande les yeux fermés....

.... A moins que.... tu ne connaissais déjà la marque ? Et si pas, saches qu'avec le code TARTINESETMOI tu reçois 15% de réduction pour faire tes achats sur le site de Corymer (jusqu'en Mai 2014). Alors qu'est-ce qu'on dit ? Merci Corymer !!

♥ ♥ 
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 14 décembre 2013

24 Pictures before Christmas ★ La 2ème semaine

Et voilà ! Encore une semaine de passée. Et autant j'ai pu gérer la première semaine, enfin gérer, on s'entend bien, autant cette semaine je suis encore plus dépassée. Je ne compte plus les participations mais une instagrameuse m'a fait part d'un chiffre cette semaine. Quelque chose comme 11.000 publications avec le hashtag #24picbeforexmas. Dingue, dingue, dingue, et quelle joie ! Noël est dans à peine 10 jours et vraiment, cette année c'est passé super vite. Calendrier de l'Avent accomplis.

A l'heure où je t'écris, j'ai passé la journée à déménager ma soeur, je me suis coincée le dos et je n'ai qu'une envie, me regarder un bon film en mangeant un Mille Feuille. Je vais donc la faire rapide pour cette deuxième semaine de recap, assise dans le canapé comme une mémé Odile, une bouillotte dans le dos !

7ème jour de défi, il s'agissait de Musique Maestro, je ne te l'avais pas montré, alors voici ma photo. Agnès Obel que j'écoute en boucle et en boucle et en boucle



8ème jour, Ce matin... commence avec un bon café. Comme tous les matins en fait.



Jour 9, Me, Myslef and I, moi qui ne montre jamais ma tête, je te fais voir mon look du jour.



Jour 10, Dans ma salle de bain... traine un bon nombre de colliers. De toutes les formes, tailles et couleurs.



Jour 11, Miam Miam, le All Bran que je me fais quand je n'ai pas le temps de prendre un petit dej. Ou que je n'ai pas faim (puisque je Zermate)



Jour 12, Pour le défi "quelque chose de rouge" j'ai choisi ma cerise Tony Moly, un petit baume à lèvre que j'adore. L'occasion aussi de faire voir le Mermaid's Kiss de Deborah Lippmann sur mes ongles.



Jour 13, Sur ma table, ou plutôt, sur mon bureau.



Jour 14, ce matin, j'ai envie de pantoufler au lieu de déménager. Mais Noël, c'est aussi aider son prochain. Pour mon humeur du jour, je prends mes babouches à paillettes.



Demain on se retrouve sur Instagram avec le thème "sur mes ongles".

Et je te quitte avec le Top 5 !

En 5ème position, cette photo de Happy Hands pour le défi "Miam Miam". Parce que ce jour là, mon moral me donnait envie d'un big burger !!



En 4ème position, une photo assez sympathique du look de lilylovefashion pour le défi "Musique Maestro".



En 3ème position, cette super vidéo de Piiiou_NailArt pour le défi "Miam Miam". Si elle ne fonctionne pas ici, va vite la voir sur son profil !



En 2ème place, cette photo de lolinepomme ( qui fait d'ailleurs très souvent de jolies photos) pour le thème "dans ma salle de bain". Jolie ambiance pas vrai ?



Et enfin, mon TOP 1 cette semaine revient à la_baronne_, qui a fait un splendide montage pour le thème "quelque chose de rouge".



Bonne semaine et encore bravo à tous !

★ ★ ★
Rendez-vous sur Hellocoton !